Accéder au contenu principal

MotoGP: Binder et Zarco surprennent leur monde en République tchèque

3 mn
Publicité

Brno (République Tchèque) (AFP)

Premier succès pour le Sud-Africain Brad Binder et son équipe KTM en MotoGP, retour sur le podium du Français Johann Zarco, 3e: l'issue du Grand Prix de République tchèque dimanche en aura étonné plus d'un !

Pour compléter cet inhabituel tableau, l'Italien Franco Morbidelli (Yamaha-SRT) est 2e, pour son premier podium dans la catégorie reine.

En difficulté avec ses pneus dans les derniers tours, le Français Fabio Quartararo (Yamaha-SRT), vainqueur des deux premières manches de la saison et leader du championnat du monde, n'est que 7e. Il accroît tout de même son avance au classement des pilotes à 17 points de son dauphin espagnol Maverick Vinales (Yamaha), 14e seulement du GP.

Pour Zarco, ce septième podium en MotoGP, qui suit la sixième pole position décrochée samedi, arrive après une année 2019 compliquée, marquée par sa séparation avec KTM en milieu de saison faute de résultats.

Le pilote de 30 ans a retrouvé en 2020 une place de titulaire chez la modeste équipe Ducati-Avintia, qui n'avait encore jamais connu les honneurs de la pole et du podium, avec l'objectif de conquérir une meilleure moto l'an prochain chez la marque italienne.

- Binder vainqueur après trois courses -

Arrivée en MotoGP en 2017, KTM n'avait encore jamais gagné et ne comptait jusque-là qu'un seul podium: une 3e place pour l'Espagnol Pol Espargaro fin 2018.

Novice dans la catégorie, Binder, champion Moto3 en 2016 et vice-champion Moto2 en 2019, à chaque fois avec la marque autrichienne, lui offre ce succès après trois courses seulement en 2020 ! C'est aussi la première victoire pour un Sud-Africain parmi l'élite.

A noter également la 5e place de l'Italien Valentino Rossi (Yamaha), qui devra attendre pour son 200e podium dans la catégorie, et la 11e de son compatriote Andrea Dovizioso (Ducati), qui avait complètement manqué ses qualifications (18e).

Le champion en titre, l'Espagnol Marc Marquez (Honda), était forfait après avoir été réopéré lundi d'une fracture de l'humérus droit, comme l'Italien Francesco Bagnaia (Ducati-Pramac), tombé vendredi en essais libres et opéré d'une fracture du tibia droit.

Les pilotes enchaînent immédiatement sur deux manches en Autriche, sur le Red Bull Ring de Spielberg, les 16 et 23 août, encore sans Marquez et Bagnaia.

En Moto2, l'Italien Enea Bastianini (Kalex) a remporté sa deuxième victoire de rang et prend la tête du championnat avec 15 points d'avance sur son dauphin italien Luca Marini (Kalex). Le Britannique Sam Lowes (Kalex), qui n'avait plus connu les places d'honneur depuis 2016, et l'Américain Joe Roberts (Kalex), pour son premier podium en Mondial, l'ont accompagné sur la boîte.

L'Italien Dennis Foggia (Honda) a lui décroché sa première victoire en Moto3, après deux troisièmes places en 2018 et 2019. Il partage le podium avec l'Espagnol Albert Arenas (KTM), qui accroît à 18 points son avance en tête du classement des pilotes, et le Japonais Ai Ogura (Honda).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.