Accéder au contenu principal

Public dans les stades de foot: La Ligue allemande se plie au refus du gouvernement

2 mn
Publicité

Berlin (AFP)

La Ligue allemande de football (DFL) accepte sans discuter le refus du gouvernement d'autoriser pour l'instant le retour de supporters dans les stades, indique-t-elle mardi dans un communiqué sur Twitter.

"La DFL a toujours insisté sur le fait que la lutte contre le coronavirus avait la plus haute priorité. Elle respecte donc évidemment la position du ministère de la Santé fédéral et des Länder", les régions fédérées allemandes, précise le texte.

Pour autant, la Ligue souligne que "le retour à la normalité (...) doit être un objectif dans tous les domaines de la vie", progressivement et en fonction de la situation. "En conséquence, la DFL et les clubs vont se préparer le mieux possible à un retour des spectateurs dans les stades".

Lundi soir, le ministre fédéral de la Santé Jens Spahn avait rejeté l'idée, estimant que ce serait envoyer "un mauvais signal" alors que le pays connaît une recrudescence de la pandémie de coronavirus.

Il répondait ainsi à la DFL, qui avait proposé aux autorités un protocole sanitaire, agréé par les 36 clubs de première et deuxième divisions, pour permettre le retour des supporters. Parmi les mesures proposées figuraient l'interdiction des places debout, de la vente d'alcool dans les stades jusqu'en octobre, ainsi que les déplacements de supporters pour les matches à l'extérieur jusqu'à la fin de l'année.

"Des milliers de supporters dans les stades, cela ne va pas avec l'évolution actuelle" du nombre d'infections, a jugé le ministre de la Santé dans un tweet publié à l'issue d'une réunion avec les ministres régionaux de la Santé.

Ces derniers ont également exclu un retour du public dans les tribunes au moins jusqu'au 31 octobre.

La Bundesliga doit reprendre le 18 septembre.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.