Ligue des champions : le PSG se qualifie in extremis pour les demi-finales face à l'Atalanta

Neymar et Mbappé célèbrent le but de Choupo-Moting qui envoie le PSG en demi-finale.
Neymar et Mbappé célèbrent le but de Choupo-Moting qui envoie le PSG en demi-finale. AFP - DAVID RAMOS

Pour son cinquantenaire, le PSG s'est offert le plus beau des cadeaux en obtenant son billet pour les demi-finales de la Ligue des champions. Les Parisiens ont réussi à renverser l'Atalanta Bergame (1-2) en toute fin de match, après avoir été dominés une grande partie de la rencontre.

Publicité

À l'occasion de son 50e anniversaire, Paris est passé par toutes les émotions. Les hommes de Thomas Tuchel ont réussi à se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des champions, au bout du suspense. À Lisbonne, lors d'une rencontre disputée à huis clos, ils ont battu les Italiens de l'Atalanta Bergame en toute fin de rencontre (1-2).

Visiblement peu en jambes après la période de confinement et surtout handicapés par de nombreuses absences, les champions de France n'ont pas débuté le match de la meilleure des manières. Sans Marco Verratti, blessé, Angel di Maria, suspendu et avec un Kylian Mbappé sur le banc au cours de la première période, les Parisiens ont été impuissants face à la surprenante équipe italienne.

Même si Neymar a essayé de mettre le feu en multipliant les actions de haute volée, le Brésilien s'est retrouvé bien seul en attaque. Il a surtout été l'auteur deux ratés monumentaux face au gardien de l'Atalanta (3e, 42e). Décomplexés, les joueurs de Bergame, eux, ont su tirer profit de la moindre erreur. Ils ont ouvert le score à la 27e minute grâce à Pasalic qui n'a laissé aucune chance à Keylor Navas d'une frappe enroulée, après une intervention défensive peu assurée de Presnel Kimpembe.

Un scénario improbable

En seconde mi-temps, les Parisiens ont eu du mal à renverser la vapeur. Malgré des fulgurances, Neymar a encore une fois été incapable de concrétiser face au but. Entré à l'heure de jeu, Mbappé s'est lui aussi cassé les dents sur la défense italienne qui a verrouillé la rencontre en puisant dans ses réserves. Jusqu'à finir par craquer.

Il aura fallu attendre la 90e minute pour que le PSG débloque la situation grâce à un but de Marquinhos, qui a dévié un centre-tir de Neymar. Et c'est finalement Choupo-Moting qui a délivré son équipe trois minutes plus tard sur un centre de Mbappé. Le club de la capitale retrouve une demi-finale européenne pour la première fois depuis 1995. Ce sera contre le RB Leipzig ou l'Atlético Madrid, mardi 18 août. Mais si Mbappé semble avoir récupéré de sa blessure, les Parisiens devront peut-être se passer de leur gardien Keylor Navas, sorti à 10 minutes de la fin, touché à la cuisse.

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine