Covid-19 : l’Allemagne va classer la quasi-totalité de l'Espagne en "zone à risque"

Des promeneurs avec des masques le long de la plage à Barcelone, le 18 juillet 2020
Des promeneurs avec des masques le long de la plage à Barcelone, le 18 juillet 2020 Josep LAGO AFP

L'Allemagne va placer toute l’Espagne, à l’exception des îles Canaries, sur sa liste des pays à risque, après une flambée de cas de Covid-19, a annoncé vendredi le ministère de la Santé.

Publicité

La quasi-totalité de l'Espagne en zone rouge pour l'Allemagne. Vendredi 14 août, le ministère de la Santé allemand a annoncé que l’intégralité du pays, mis à part les îles Canaries, allait rejoindre la liste des "zones à risque" en réaction à une hausse des contaminations au Covid-19.

Toute l'Espagne, à l'exception de l'archipel des Canaries, mais y compris l'île de Majorque, destination favorite des Allemands, sera incluse dans la prochaine liste des régions à risque publiée par l'Institut Robert Koch (RKI).

La décision implique que les voyageurs revenant de ces zones seront désormais dans l'obligation de se soumettre à un test de dépistage à leur retour et de rester en quarantaine dans l'attente du résultat. À cet effet, l'Allemagne a récemment installé des centres de test gratuits dans les aéroports.

Cette décision porte un coup aux espoirs d'une reprise rapide du tourisme en Espagne après des mois de mesures de confinement visant à stopper la propagation du virus. 

Près de 3 000 nouveaux cas recensés vendredi

Les contaminations en Espagne sont reparties à la hausse depuis que les mesures strictes de quarantaines ont été assouplies il y a sept semaines.

Berlin estime que les régions de l'Union européenne représentent un haut risque dès que le nombre de nouvelles infections au coronavirus dépasse 50 cas pour 100 000 personnes en sept jours.

Les près de 3 000 nouveaux cas recensés en Espagne vendredi, un nombre similaire au jour précédent, représentent environ le double de la moyenne des 12 premiers jours d'août, et portent le bilan total des infections à 342 813 ; le plus élevé d'Europe occidentale.

Les Baléares, l'une des zones les plus touristiques avec notamment Ibiza, ont cependant l'un des taux d'infections quotidiens le plus bas de toutes les régions espagnoles. Les cas, après avoir culminé à environ 80 en juillet, sont tombés à 9 selon le ministère de la Santé.

Plus tôt dans la journée de vendredi, les autorités espagnoles ont décidé d'ordonner la fermeture des boîtes de nuit et d'interdire de fumer à l'extérieur lorsque le maintien d'une distance de sécurité suffisante est impossible.

Avec Reuters et AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine