Covid-19 en France : plus de 3 300 nouveaux cas en 24 heures, les Bouches-du-Rhône sur le qui-vive

Des passants portent des masques de protection pour se protéger du Covid-19, dans le centre commercial marseillais "Les Terrasses du Port", le 30 juillet 2020.
Des passants portent des masques de protection pour se protéger du Covid-19, dans le centre commercial marseillais "Les Terrasses du Port", le 30 juillet 2020. © Clément Mahoudeau, AFP

En l'espace de 24 heures, la France a enregistré 3 300 nouveaux cas de coronavirus sur son territoire. L'obligation de porter le masque sera étendue, dès dimanche, à Marseille et dans plusieurs grandes villes et communes touristiques des Bouches-du-Rhône. 

Publicité

Alors que la France a largement franchi les 3 000 cas quotidiens de contamination, samedi, l'obligation de porter le masque sera étendue, dimanche 16 août, au sein du département des Bouches-du-Rhône, classé vendredi avec Paris en "zones actives de circulation" du virus.

Le pays a enregistré 3 310 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus en vingt-quatre heures, a annoncé, samedi 15 août, l'agence Santé Publique France (SPF), qui relève aussi une légère hausse des hospitalisations.

D'après les derniers chiffres de SPF, le nombre total de cas confirmés de contamination au Covid-19 s'élève désormais à 215 521. SPF souligne par ailleurs que 17 nouveaux clusters ont été identifiés en 24 heures.

Le nombre de patients hospitalisés s'élève samedi à 4 857, dont 376 en réanimation. C'est plus que ces deux derniers jours : ils étaient 4 828 vendredi et 4 864 jeudi.

En France, 30 409 personnes sont décédées du coronavirus.

Marseille et d'autres villes désormais concernées

Face à la hausse du nombre de nouvelles contaminations, l'obligation de porter le masque sera étendue dès dimanche à Marseille et dans plusieurs grandes villes et communes touristiques des Bouches-du-Rhône, un département où la circulation du Covid-19 est "active", a annoncé le préfet samedi.

Déjà obligatoire depuis le 8 août dans certains quartiers de la deuxième ville de France, notamment autour du Vieux-Port, le port du masque sera étendu à l'ensemble des sept premiers arrondissements de Marseille — les plus centraux — (qui en compte seize), a indiqué Pierre Dartout lors d'une conférence de presse.

>> À lire aussi : D'inutile à obligatoire, comment le gouvernement a changé de discours sur le masque

Deux types de communes sont visées par l'arrêté : "les communes les plus importantes du département qui disposent d'un centre attractif et dense", comme Aix-en-Provence et Arles, mais également les communes les plus touristiques, qu'elles soient en bord de Méditerranée, comme Cassis, La Ciotat, Carry-le-Rouet, ou dans l'intérieur des terres comme Saint-Rémy-de-Provence et les Baux-de-Provence.

Quatorze communes en tout sont concernées et, pour chacune, "le périmètre a été délimité en accord avec les maires".

L'obligation est aussi étendue "aux espaces extérieurs des centres commerciaux comme à Plan-de-Campagne", une vaste zone de magasins proche de Marseille.

Une hausse des cas due notamment au tourisme

Dès lundi, des renforts de police sont attendus sur l'ensemble du département et plus de 700 opérations de contrôle seront menées, a annoncé Denis Mauvais, directeur de cabinet du préfet de police, qui a ajouté que "des contraventions avaient déjà été dressées à Marseille".

Le département, à l'instar de Paris, a dépassé cette semaine un "seuil d'alerte" selon le directeur adjoint de l'Agence régionale de santé, Sébastien Debeaumont. "Il est clair que plusieurs ingrédients continuent à la dégradation des indicateurs dans le département, d'une part la dimension touristique mais aussi le fait que beaucoup d'habitants ont décidé de passer les vacances ici", a affirmé Sébastien Debeaumont. 

Comme le département des Bouches-du-Rhône, la ville de Paris a été classée, vendredi, en "zone active de circulation" du coronavirus, afin de permettre aux préfets de prendre des mesures plus restrictives.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine