Accéder au contenu principal

Afghanistan : Paris s'oppose à la libération de Taliban condamnés pour avoir tué des Français

Des hélicoptères de l'Otan survolent la ville de Kaboul, en Afghanistan, le 29 juin 2020.
Des hélicoptères de l'Otan survolent la ville de Kaboul, en Afghanistan, le 29 juin 2020. © Omar Sobhani, Reuters
2 mn

Alors que les autorités afghanes ont commencé à relâcher une partie des 400 derniers prisonniers talibans, la France a demandé, dans un communiqué, de ne pas libérer des "terroristes" condamnés pour les meurtres de citoyens français.

Publicité

La France a demandé aux autorités afghanes, samedi 15 août, de ne pas libérer des prisonniers , qu'elle considère comme terroristes. Kaboul s'apprête à libérer 400 détenus talibans, ce qui doit permettre d'entamer des négociations de paix.

"La France est particulièrement préoccupée par la présence, parmi les personnes susceptibles d’être libérées, de plusieurs terroristes condamnés pour les meurtres de citoyens français en Afghanistan", fait savoir le Quai d'Orsay dans un communiqué.

"Elle est fermement opposée à la libération d’individus condamnés pour avoir commis des crimes contre des ressortissants français", poursuit le ministère de l'Europe et des affaires étrangères.

La France se dit toutefois prête à soutenir le processus de paix dans le pays.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.