Ligue Europa : Séville renverse Manchester United et s'offre une nouvelle finale

Luuk De Jong a inscrit dimanche le but de la victoire pour Séville, face à Manchester United, qui envoie le club espagnol en finale de la Ligue Europa.
Luuk De Jong a inscrit dimanche le but de la victoire pour Séville, face à Manchester United, qui envoie le club espagnol en finale de la Ligue Europa. Ina Fassbender POOL/AFP

Le FC Séville s'est qualifié, dimanche, pour sa quatrième finale d'Europa League en sept ans, après avoir renversé Manchester United (2-1), qui avait pourtant dominé la rencontre.

Publicité

Séville encore une fois en finale ! Le club espagnol a validé son billet pour la finale de la Ligue Europa en s'imposant, dimanche 16 août, face à Manchester United (2-1) à Cologne, à huis clos. Et les Red Devils peuvent nourrir des regrets tant il ont eu la mainmise sur ce match. Le FC Séville, en lice pour remporter sa sixième C3 sur les quinze dernières éditions, sera opposé, vendredi 21 août, à l'Inter Milan ou au Shakhtar Donetsk, qui s'affrontent lundi soir. 

La qualification sévillaine doit beaucoup à la performance de son gardien marocain Yassine Bono, qui a presque justifié à lui tout seul pourquoi son équipe n'avait plus encaissé de buts depuis cinq matches avant cette rencontre et pourquoi elle restait sur une série record de 20 matches dans défaite depuis février. 

Bono a repoussé des poings un coup-franc flottant de Marcus Rashford (39e), une frappe tendue de Bruno Fernandes, avant de bien sortir dans les pieds de Mason Greenwood (46e) et par deux fois dans ceux d'Anthony Martial (53e), dont il avait déjà repoussé une tentative en angle fermé trois minutes plus tôt. 

Pourtant les hommes d'Ole Gunnar Solskjaer avaient réussi à prendre rapidement l'avantage au score, sur penalty. Bruno Fernandes, avec sa drôle de course d'élan qui s'achève par une espèce de saut de cabri avant de frapper, a propulsé le ballon sous la transversale (0-1, 7e), pour son 12e but de la saison et surtout le 22e pénalty en 61 rencontres cette saison pour Manchester. 

Relâchements coupables

Mais United s'est ensuite fait punir deux fois sur des relâchements. Suso, au deuxième poteau, s'est trouvé à la conclusion d'une belle action collective, par un centre fuyant de Sergio Reguilon pour égaliser (1-1, 26e). La touche à l'origine de l'action avait été accordée à tort à Séville, le défenseur Jules Koundé effleurant le ballon de la tête, suscitant les protestations des Mancuniens. 

Puis Séville a porté l'estocade à douze minutes de la fin par le Néerlandais Luuk De Jong, qui a profité d'un manque d'agressivité de l'arrière-garde mancunienne, visiblement émoussée, pour marquer tranquillement au deuxième poteau. 

Un épilogue amer pour Manchester United, qui avait connu une phase aller médiocre, avant de faire une superbe fin de saison, après l'arrivée de Bruno Fernandes, finissant troisième de Premier League. 

Manchester pourrait d'ailleurs retrouver la saison prochaine en C1 Séville, les deux clubs étant déjà qualifiés pour la phase de groupes.

  

    

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine