XV de France: "On doit trouver des solutions", dit Laporte

Carqueiranne (France) (AFP) –

Publicité

Le président de la Fédération française de rugby Bernard Laporte, candidat à sa réélection, veut "trouver des solutions" dans le conflit qui oppose les clubs de Top 14 à la FFR autour du calendrier automnal du XV de France, a-t-il dit mercredi.

"Ce n'est pas nous qui décidons, c'est World Rugby. Si je ne fais pas ce que World Rugby décide, ils me coupent les subventions: 125 pays ont voté pour cette décision", a assuré Laporte lors de son premier meeting de campagne à Carqueiranne (Var).

World Rugby a étendu la fenêtre internationale de l'automne pour la porter à sept semaines, dont une de repos, des week-ends du 24 octobre au 5 décembre, au lieu des trois habituellement prévues.

Une décision "inacceptable" pour les clubs français qui déplorent être privés de leurs internationaux français et étrangers pendant un mois et demi et estiment avoir consenti à "un effort très important" en proposant cinq matches internationaux au lieu de trois initialement.

Laporte avait émis l'hypothèse d'un plafond de matches par joueurs, mais le sélectionneur Fabien Galthié s'y était opposé dans un entretien à Sud-Ouest, estimant que l'intérêt de la sélection n'était pas de procéder à des rotations d'effectif.

"Fabien Galthié est d'accord. Il n'est pas d'accord sur le fait qu'on tourne sans arrêt mais il est d'accord pour qu'on trouve des accords. Il n'est pas bête, il comprend bien l'impact sur les clubs donc il faut trouver un terrain d'entente. On doit trouver des solutions", a ajouté Laporte, par ailleurs vice-président de World Rugby.