L'opposant russe Alexeï Navalny hospitalisé dans un état grave pour soupçons d'empoisonnement

L'opposant russe Alexeï Navalny prend part à une manifestation en honneur de l'opposant Boris Nemtsov, le 27 février 2020 à Moscou.
L'opposant russe Alexeï Navalny prend part à une manifestation en honneur de l'opposant Boris Nemtsov, le 27 février 2020 à Moscou. REUTERS - Shamil Zhumatov

C'est dans un état grave que l'opposant russe Alexeï Navalny a été hospitalisé, jeudi, après avoir été apparemment empoisonné, a déclaré sa porte-parole sur Twitter. Il se trouvait à bord d'un avion qui reliait la ville sibérienne d'Omsk à Moscou, quand l'appareil a dû atterrir d'urgence. Le Kremlin lui a souhaité un "prompt rétablissement".

Publicité

Le leader de l'opposition russe Alexeï Navalny a été hospitalisé en soins intensifs, jeudi 20 août, après avoir été "empoisonné", selon sa porte-parole Kira Yarmysh. Alors qu'il était dans un vol partant d'Omsk, en Sibérie, à destination de Moscou, l'avion a dû atterrir en urgence en raison de la dégradation subite de son état de santé.

03:11

"Alexeï a été empoisonné, intoxiqué" et se trouve désormais "dans le coma, dans un état grave", a-t-elle tweeté. "Alexeï est toujours inconscient, il est connecté à un respirateur artificiel. L'hôpital a appelé la police à notre demande", a ajouté Kira Yarmych sur Twitter.

"Nous pensons qu'Alexeï a été empoisonné avec quelque chose mélangé à son thé. Il n'a rien bu d'autre ce matin", a précisé Kira Yarmysh. "Les médecins ont dit que le poison avait été absorbé rapidement à travers la boisson chaude."

Le Kremlin "lui souhaite un prompt rétablissement"

L'opposant de 44 ans se trouve en réanimation au service de toxicologie l'hôpital des urgences n°1 d'Omsk, a indiqué l'agence de presse publique Tass. "Il est dans un état grave", a confirmé le médecin-chef de l'hôpital, Alexandre Mourakhovski à l'agence.

"Les médecins font plus que tout leur possible, ils se battent vraiment pour lui sauver la vie", a déclaré aux journalistes Anatoli Kalinitchenko, le directeur adjoint de l'hôpital.

Alors que les soutiens d'Alexeï Navalny mettent Vladimir Poutine en cause, le porte-parole du président, Dmitri Peskov, a dit, jeudi, souhaiter un "prompt rétablissement" à l'opposant. "Nous savons qu'il est dans un état grave. Comme à n'importe quel citoyen russe, nous lui souhaitons un prompt rétablissement", a déclaré Dmitri Peskov aux journalistes.

Aide médicale en Allemagne ou en France

Un avion médicalisé a décollé de Berlin, dans la nuit de mercredi à jeudi, pour gagner la Russie avec l'objectif de rapatrier l'opposant. "Nous allons envoyer à minuit un avion-ambulance avec de l'équipement médical et des spécialistes avec lequel Navalny pourra être ramené en Allemagne", a déclaré le président de Cinema for Peace, Jaka Bizilj.

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré,  lors de sa rencontre avec Emmanuel Macron, qu'Alexeï Navalny pourrait recevoir "toute aide médicale" en Allemagne ou en France.

L'ONG Cinema for Peace, connu pour son action en faveur des défenseurs des droits de l'Homme en Russie, avait déjà mis sur pied une opération du même type en 2018 pour un membre en vue du groupe contestataire russe Pussy Riot, Piotr Verzilov, qui affirme avoir été à l'époque empoisonné.

"Encore impossible de déterminer la cause"

Tatiana Chakirova, porte-parole du ministère régional de la Santé, a confirmé qu'il avait été hospitalisé dans un état grave. "Les médecins font tout leur possible pour stabiliser son état. L'empoisonnement est l'une des nombreuses hypothèses envisagées. Il est encore impossible de déterminer la cause", a-t-elle ajouté.

Kira Yarmych a précisé qu'elle avait vu l'avocat à Tomsk dans la matinée de jeudi et qu'il semblait "complètement bien". "Il n'a bu que du thé noir à l'aéroport. Tout de suite après le décollage, il a perdu conscience", a-t-elle ajouté.

La chaîne de télévision russe Life a publié une vidéo amateur tournée dans l'avion, dans laquelle des secouristes se dirigent vers l'arrière de l'appareil, où un homme semblait gémir de douleur. La chaîne Telegram 112 a, de son côté, publié une vidéo où il était transféré sur un brancard de l'avion vers une ambulance.

En août 2019, le militant anti-corruption avait déjà été hospitalisé à cause d'un "agent toxique", selon son médecin personnel. Les autorités avaient évoqué une "réaction allergique" et assuré n'avoir retrouvé "aucune substance toxique".

Comme lui, ses partisans et leurs familles font régulièrement l'objet d'interpellations, de perquisitions et de pressions policières dans toute la Russie. En 2018, il avait vu sa candidature à l'élection présidentielle invalidée par la Commission électorale en raison d'une condamnation.

Principal opposant au président russe Vladimir Poutine, cet avocat de 44 ans, dont les publications anti-corruption sont abondamment partagées sur les réseaux sociaux, a déjà souffert d'attaques physiques dans le passé. Il avait notamment été aspergé dans les yeux par un produit désinfectant à la sortie de son bureau en 2017.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine