L1: quatre cas de Covid à Nîmes, doutes autour du match contre Brest

Publicité

Nîmes (AFP)

Un troisième et un quatrième cas de Covid-19 ont été confirmés vendredi par le Nîmes Olympique, risquant d'entraîner le report du match contre Brest prévu dimanche pour la 1re journée de Ligue 1.

Deux joueurs de l'effectif professionnel de Nîmes étaient déjà touchés. Pour deux autres joueurs, des tests complémentaires ont été effectués vendredi et se sont révélés positifs.

Ce match contre Brest, "j'espère le jouer, je pense qu'on peut le jouer", a néanmoins dit l'entraîneur de Nîmes Jérôme Arpinon en conférence de presse.

"Il y a quatre cas déclarés de Covid-19. L'un a perdu le goût et l'odorat, mais les quatre sont physiquement bien. Ils sont testés tous les jours comme tous les salariés du club", a-t-il poursuivi.

"Il faut savoir pallier, avec le Covid-19, à une ou deux absences, deux titulaires du groupe, mais j'ai un groupe conséquent", a ajouté le technicien.

Parmi les joueurs touchés figureraient notamment l'attaquant de pointe Nolan Roux et le défenseur et capitaine Anthony Briançon, selon une source au club.

Selon le protocole de la Ligue de football professionnel (LFP), si l'équipe a plus de trois joueurs ou encadrants isolés sur huit jours glissants, le virus est jugé circulant dans le club, ce qui implique notamment une période de sept jours sans entraînements collectifs.

Et lorsque le virus est jugé circulant, la Commission de le LFP doit être saisie pour statuer sur d'éventuels reports de rencontres.

"On a eu neuf semaines de travail depuis la reprise, il y a eu cette semaine des perturbations, mais on s'adapte", a poursuivi Arpinon.

"J'ai déjà le groupe dans la tête. Il n'est pas perturbé plus que cela par le contexte sanitaire. Les vestiaires sont fermés. Pour les soins, on rentre un par un dans la salle du kiné. On essaie de mettre de la distance à l'entraînement", a-t-il conclu.