MotoGP: nouveau week-end mouvementé sur le Spielberg ?

Paris (AFP)

Publicité

Le circuit autrichien du Spielberg accueille dimanche la 5e manche du championnat MotoGP, le Grand Prix de Styrie, une semaine après avoir été le théâtre d'un Grand Prix d'Autriche riche en accidents et polémiques.

Très rapide, avec de longues lignes droites suivies de virages en épingle, ce tracé (où courent aussi les Formule 1) favorise les motos puissantes comme les Ducati, qui y ont toujours gagné depuis 2016.

"Ce tracé est un peu dangereux car la vitesse moyenne y est très élevée. Il faudrait peut-être modifier certaines parties mais ce n'est pas facile à faire", estime le vétéran italien Valentino Rossi, septuple champion du monde dans la catégorie reine.

Les Yamaha, à commencer par celle de l'actuel leader du championnat du monde Fabio Quartararo, sont beaucoup moins à l'aise que les Ducati sur le circuit autrichien.

"Bien que cela ne soit pas l'un des meilleurs circuits pour la Yamaha, nous avions un bon rythme de course dimanche dernier. C'est dommage que j'ai eu des problèmes de frein car je pense que nous aurions pu terminer dans les cinq premiers", au lieu de la 8e place, estime le jeune Français.

Car le freinage joue un rôle crucial au Spielberg. Johann Zarco et Franco Morbidelli l'ont appris à leurs dépens dimanche dernier, le premier freinant à l'approche d'un virage en épingle devant le second qui n'a pu l'éviter. Leurs motos folles se sont ensuite désintégrées en rebondissant sur la piste, n'évitant que de justesse Valentino Rossi.

- "Dovi" y croit -

Ni lui ni Morbidelli, indemne, n'ont mâché leur mots à l'encontre du Français, l'accusant de porter la responsabilité de l'accident pour avoir coupé la trajectoire de son adversaire.

Celui-ci s'en défend. Il a été entendu par les commissaires de course jeudi avec Morbidelli mais aussi Pol Espargaro, Miguel Oliveira, Danilo Petrucci et Aleix Espargaro -- le frère de Pol-- impliqués eux aussi dans d'autres incidents et accidents émaillés de déclarations peu amènes et gestes obscènes.

Vainqueur du GP d'Autriche, l'Italien Andrea Dovizioso veut profiter de la puissance de sa Ducati pour souffler à Quartararo la première place au classement du championnat en comblant ses onze points de retard.

Le tenant du titre et octuple champion du monde espagnol Marc Marquez est toujours écarté des pistes après son accident lors du premier Grand Prix de la saison qui lui a fracturé le bras droit.

Du coup, "Dovi" sent l'opportunité de pouvoir enfin être sacré à 34 ans après avoir fini second derrière Marquez sur le podium final ces trois dernières années.

Une nouvelle victoire dimanche lui permettrait d'engranger de bons points dans le contexte d'un calendrier écourté par la pandémie de Covid-19.

- Suzuki en embuscade -

"Nous nous sommes beaucoup améliorés dans le domaine du freinage", souligne le pilote italien. "Mais nous pouvons encore progresser en travaillant dans d'autres domaines."

"Les conditions météo seront déterminantes et, comme nous l'avons déjà vu sur ce circuit, elles peuvent changer beaucoup au cours du weekend", ajoute-t-il, son style coulé et progressif le favorisant sur une piste mouillée.

Si les Yamaha risquent d'être à la peine, ce sont les Suzuki qui se sont montrées à leur avantage dimanche dernier. Alex Rins est certes tombé en tentant de s'emparer de la tête mais son coéquipier Joan Mir a terminé second. Une surprise n'est donc pas à exclure alors que la dernière victoire d'une machine bleue remonte à un an.

Les KTM, qui seront encore chez elles, viseront une revanche après avoir un peu déçu il y a une semaine. La firme autrichienne aimerait bien montrer que sa première victoire en MotoGP il y a quinze jours en République tchèque n'était pas un "one off" et qu'elle est désormais en mesure de se battre régulièrement pour la victoire.

En Moto2, l'Espagnol Jorge Martin visera une 2e victoire qui le rapprocherait des Italiens Luca Marini et Enea Bastianini au championnat. En Moto3, c'est aussi un Ibère, Albert Arenas, qui tentera de confirmer sa domination du début de saison.