L1: Nîmes prend la tête malgré le Covid-19, Monaco accroché

Publicité

Paris (AFP)

Malgré quatre cas de Covid-19 découverts dans son effectif cette semaine, Nîmes s'est montré en pleine forme pour son premier week-end de Ligue 1, prenant seul la tête du classement dimanche après le match nul de Monaco avec son nouvel entraîneur Niko Kovac.

Loin de Lisbonne où le Paris SG s'apprête à défier le Bayern Munich en finale de la Ligue des champions (21h00), la Ligue 1 a poursuivi sa reprise, toujours vigilante face à la pandémie et toujours limitée à 5.000 personnes dans les stades.

A Nîmes, les chanceux qui faisaient partie de cette jauge maximale au stade des Costières en auront eu pour leur argent ! Alors que la semaine des Crocodiles a été complètement bouleversée par la découverte de quatre cas de nouveau coronavirus dans le groupe pro, dont deux concernaient des titulaires selon l'entraîneur Jérôme Arpinon, le Nîmes Olympique a bien été l'auteur du carton du week-end, face à Brest (4-0).

Et dire que le maintien de la rencontre a longtemps été remis en cause, à l'image de la situation à Marseille, où l'OM a lui aussi atteint la barre des quatre cas positifs et vu son match contre Saint-Etienne reporté...

- Lorient fête son retour -

Du spectacle, il y en a eu aussi à Monaco, où l'entraîneur Niko Kovac a vécu un premier match de Ligue 1 riche en rebondissements.

Contre Reims (2-2), l'ASM a multiplié les occasions, mais les Champenois, qualifiés cette saison pour les tours préliminaires de la Ligue Europa, se sont montrés d'un opportunisme glacial.

Menés 2-0, les partenaires de Wissam Ben Yedder ont donc dû cravacher jusqu'au bout pour refaire leur retard, grâce à leurs deux défenseurs centraux, l'ancien... Rémois Axel Disasi (45e+3) et le jeune Benoit Badiashile, auteur d'un enchaînement sensationnel pour égaliser (55e).

Pour son retour dans l'élite, Lorient a lui aussi été mené par Strasbourg avant de revenir au score, et même de s'imposer (3-1), avec déjà un but pour la recrue phare du mercato breton Adrian Grbic. Les Alsaciens, eux aussi avaient été perturbés par de nombreux cas de Covid-19 ces dernières semaines.

Les Merlus sont deuxièmes, juste devant Angers, vainqueur 1-0 à Dijon samedi. Suivent derrière toutes les équipes auteures d'un match nul, dont deux candidats à l'Europe, Lille et Rennes, qui se sont neutralisés samedi soir (1-1).

En raison du report du match de Marseille et de la reprogrammation de ceux du PSG et de Lyon pour cause de Ligue des champions, seules sept duels étaient au programme du week-end.

Le dernier est attendu depuis plus de cinq ans par les supporters lensois. Les Sang et Or, de retour dans l'élite, se déplacent sur le terrain de Nice (17h00).