Covid-19 : l'OMS se montre prudente face au traitement au plasma

La phlébotomiste Jenee Wilson démonte un kit d'aphaérèse après avoir traité un don de plasma d'un patient convalescent atteint de Covid-19 au centre de don de sang de Seattle, aux États-Unis, le 17 avril 2020.
La phlébotomiste Jenee Wilson démonte un kit d'aphaérèse après avoir traité un don de plasma d'un patient convalescent atteint de Covid-19 au centre de don de sang de Seattle, aux États-Unis, le 17 avril 2020. © Lindsey Wasson, Reuters

L'Organisation mondiale de la Santé a affiché, lundi, sa prudence quant à l’utilisation de plasma de patients guéris pour traiter les personnes atteintes du Covid-19.

Publicité

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) s'est montrée prudente, lundi 24 août, quant à l’utilisation de plasma de patients guéris pour traiter les personnes atteintes du Covid-19.

L'OMS affirme que les preuves de l'efficacité de ce traitement au plasma restent de "faible qualité", même si les États-Unis ont délivré une autorisation en urgence pour cette thérapie.

"Un certain nombre d'essais cliniques sont en cours dans le monde portant sur le plasma de convalescence par rapport aux soins standard", a déclaré Soumya Swaminathan, directrice exécutive de l'OMS.

"Seuls quelques-uns d'entre eux ont en fait publié des résultats intermédiaires (...) et pour l'instant, la qualité des preuves est encore très faible", a déclaré cette responsable scientifique de l'OMS lors d'une conférence de presse.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine