Coronavirus: l'étape sud-coréenne du circuit PGA délocalisée à Las Vegas

Publicité

Séoul (AFP)

La CJ Cup, l'étape sud-coréenne du circuit professionnel de golf (PGA) programmée du 15 au 18 octobre, aura lieu aux Etats-Unis à Las Vegas en raison des nouvelles mesures prises en Corée du Sud pour éviter une reprise de la pandémie de coronavirus, ont annoncé lundi les organisateurs.

"Alors que nos joueurs se faisaient une joie de venir en Corée du Sud, les conditions actuelles nous incitent à organiser l'épreuve à Las Vegas", a indiqué Ty Votaw, vice-président du circuit PGA en charge des opérations internationales.

La CJ Cup a rejoint le calendrier du circuit PGA en 2017 et attire chaque année les meilleurs joueurs du monde. Elle a été remporté en 2017 et 2019 par l'Américain Justin Thomas et par son compatriote Brooks Koepka en 2018.

C'est en fait toute la tournée asiatique du circuit professionnel de golf masculin qui pourrait être remise en cause.

Les deux autres épreuves, prévues au Japon (Zozo Championship) et surtout en Chine (HSBC Champions à Shanghai, comptant pour le Championnat du monde de golf), prévues dans la seconde partie d'octobre, pourraient être annulées ou relocalisées.

"Nous sommes en discussion actuellement avec les organisateurs du Zozo Championship et du WGC-HSBC Champions et nous ferons une annonce rapidement à propos de ces deux épreuves", a indiqué le circuit PGA dans un communiqué à destination de l'AFP.

La tournée asiatique est l'une des mieux dotées du circuit professionnel avec un total de 30 millions de dollars de dotation.

Le circuit féminin, très populaire en Corée du Sud où ses représentantes sont parmi les meilleures joueuses du monde, est également touché avec une remise en cause du BMW Ladies' Championship, prévu en octobre à Busan (Corée du Sud).

"Nous devrons suivre les recommandations sanitaires des autorités locales, nous n'avons pas le choix", a reconnu Bret Choi, en charge des opérations asiatiques du circuit féminin LPGA.

La Corée du Sud a étendu dimanche à l'ensemble de son territoire les mesures en vigueur dans la région de la capitale, Séoul, fermant plages, restaurants, bars karaoké et musées et suspendant les rencontres sportives à huis clos.

La Corée du Sud, un des premiers pays touchés au printemps après la Chine, a fait état dimanche de 397 nouveaux cas de contamination, la plus forte hausse quotidienne depuis début mars.