Tirs de la police sur un Afro-Américain dans le Wisconsin : la famille appelle au calme

Des manifestants réclament justice pour Jacob Blake le 25 août 2020 devant le tribunal du comté de Kenosha.
Des manifestants réclament justice pour Jacob Blake le 25 août 2020 devant le tribunal du comté de Kenosha. © Stephen Maturen, Reuters

La famille de Jacob Blake, un Afro-Américain de 29 ans grièvement blessé par des tirs policiers et probablement paralysé à vie, a appelé au calme mardi, les autorités redoutant de nouvelles manifestations tendues à travers les États-Unis.

Publicité

La famille de Jacob Blake, l'homme noir sur lequel la police a tiré à sept reprises dimanche à Kenosha dans le Wisconsin, a livré mardi 25 août un témoignage émouvant sur la valeur de la vie de l'homme de 29 ans et appelé à la fin des manifestations violentes qui sont survenues dans la ville.

"Ils ont tiré sur mon fils sept fois. Sept fois ! Comme s'il ne comptait pas", a déclaré le père de Jacob Blake lors d'une conférence de presse, la voix tremblante. "Mon fils compte. Il est un être humain et il compte", a-t-il ajouté.

Julia Jackson, la mère de Jacob Blake, a appelé à l'unité et déclaré qu'elle priait pour les officiers de police, ajoutant qu'elle était déçue par les dégâts causés à la ville. "Cela ne reflète ni mon fils ni ma famille", a-t-elle dit. "Si Jacob savait ce qu'il se passait, cette violence et cette destruction, il serait très mécontent."

La conférence de presse a été organisée par les avocats de la famille Blake, alors que les autorités locales se préparaient à une troisième nuit de troubles après l'incident lors duquel Jacob Blake, apparemment non armé et de dos, a été atteint par balles à bout portant. Les deux policiers impliqués ont été suspendus de leurs fonctions et une enquête a été ouverte.

00:59

État d'urgence

Plus tôt dans la journée, le gouverneur du Wisconsin, Tony Evers, a déclaré l'état d'urgence et indiqué qu'il allait déployer des membres supplémentaires de la Garde nationale afin d'empêcher les pillages et les incendies, après que des bâtiments publics et des commerces ont été endommagés dans la nuit de lundi à mardi.

Les avocats de la famille Blake ont déclaré que Jacob Blake était paralysé des membres inférieurs – possiblement de manière définitive – et que son estomac, ses reins et son foie avaient été endommagés. La famille de Jacob Blake va porter plainte au civil.

00:25

Les avocats ont par ailleurs annoncé qu'ils se rendraient à Washington vendredi pour rejoindre une vaste marche contre les violences policières organisée le jour de l'anniversaire du célèbre discours de Martin Luther King "I have a dream" (Je fais un rêve).

Avec Reuters et AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine