L'ouragan Laura a provoqué une "onde de tempête catastrophique" en Louisiane

Un homme protègeant les locaux de son entreprise avant le passage de l'ouragan Laura, le 26 août 2020 à Galveston, au Texas.
Un homme protègeant les locaux de son entreprise avant le passage de l'ouragan Laura, le 26 août 2020 à Galveston, au Texas. © Adrees Latif, Reuters

Laura, un ouragan de la catégorie 4, a touché les États-Unis dans la nuit de mercredi à jeudi sur les côtes de la Louisiane. S'accompagnant d'une "onde de tempête catastrophique" avec des vents violents, il a provoqué des "inondations soudaines". Les habitants du sud du Texas se préparent eux aussi à son arrivée.

Publicité

L'ouragan Laura a atteint jeudi 27 août les côtes de la Louisiane, après s'être renforcé en catégorie 4 sur une échelle qui en compte 5, ont annoncé les services de météo américains.

"L'ouragan extrêmement dangereux, Laura, de catégorie 4, a touché terre près de Cameron, en Lousiane [avec des vents soufflant jusqu'à 240 kilomètres par heure]", a indiqué le Centre national des ouragans (NHC), dans son dernier bilan diffusé à 1h (6h GMT).

Le centre américain, basé en Floride, mentionne une "onde de tempête catastrophique", des "vents extrêmes " et des "inondations soudaines survenant dans certaines zones de la Louisianne", au passage de l'ouragan. 

Mettant en garde contre des "vagues destructrices qui vont causer des dommages catastrophiques", le NHC a lancé un nouvel avertissement : "Mettez-vous à l'abri maintenant ! Traitez ces vents extrêmes imminents comme si une tornade était en train de s'approcher et déplacez-vous immédiatement dans la pièce sécurisée de votre abri".

Quinze ans après Katrina qui avait ravagé la ville de La Nouvelle-Orléans, Laura pourrait s'inscrire parmi les treize tempêtes les plus fortes ayant frappé les États-Unis, selon les météorologues.

Les habitants de la Louisiane et du sud du Texas ont commencé dès mercredi à se préparer à affronter l'ouragan qui devrait toutefois s'affaiblir en entrant dans les terres.

"L'ouragan Laura est très dangereux et s'intensifie rapidement. Écoutez les responsables locaux. Nous sommes avec vous !", a quant à lui tweeté mercredi le président, Donald Trump.

Le vice-président, Mike Pence, s'exprimant au cours de la convention républicaine, a exhorté les personnes concernées à "tenir compte des autorités nationales et locales". "Mes prières sont avec vous ce soir. Notre gouvernement travaille en étroite collaboration avec les autorités des États qui seront touchés", a-t-il ajouté.

La Garde nationale a annoncé qu'elle avait mobilisé plus d'un millier de membres au Texas pour aider à répondre aux besoins, dont vingt avions et plus de quinze équipes chargées d'organiser des abris.

Le souvenir de Katrina

L'œil de l'ouragan se trouvait à 2h GMT à 145 km au sud de la ville côtière de Lake Charles, en Louisiane, connue pour ses grands centres de raffinage de pétrole. Ses habitants ont embarqué à bord d'autocars après avoir reçu un ordre d'évacuation obligatoire en raison du risque d'inondations.

"Vous n'avez que quelques heures pour vous préparer et évacuer", a prévenu mercredi sur Twitter le gouverneur de Louisiane John Bel Edwards. Son État reste traumatisé par Katrina, un ouragan de catégorie 5, la plus élevée, qui avait inondé 80 % de la ville de La Nouvelle-Orléans et fait un millier de morts, il y a quinze ans presque jour pour jour.

Dans le Vieux carré français, le centre historique de La Nouvelle-Orléans vidé de ses touristes, des sacs de sable étaient empilés devant les pas-de-porte, et les fenêtres des bâtiments d'architecture coloniale étaient protégées par des panneaux de contreplaqué.

25 dépressions attendues cette saison

Dans l'État voisin du Texas, déjà aux prises avec la pandémie de Covid-19, le gouverneur a exhorté les habitants à se mettre à l'abri. "Vos biens peuvent être remplacés, pas votre vie", a-t-il averti auprès de la chaîne Weather Channel.

À Galveston, site en 1900 d'un ouragan historique ayant fait entre 8 000 et 12 000 morts, les opérations d'évacuation des résidents s'intensifiaient et le district scolaire a annulé ses cours jusqu'à vendredi.

La ville voisine de Crystal Beach paraissait désertée : peu de voitures sur les routes, les quelques habitants encore dehors se pressant pour faire un dernier plein d'essence ou placarder leurs fenêtres.

La saison des ouragans dans l'Atlantique, qui dure officiellement du 1er juin au 30 novembre, s'annonce particulièrement intense cette année. Le Centre national des ouragans s'attend à 25 dépressions. Laura est déjà la douzième.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine