Accéder au contenu principal

Tournoi de Cincinnati: Djokovic monte en puissance, Serena s'effondre

4 mn
Publicité

New York (AFP)

Novak Djokovic, favori du Masters 1000 de Cincinnati, s'est qualifié pour les quarts de finale de façon convaincante, contrairement à Serena Williams sortie en 8e, incapable de conclure un match qu'elle semblait pourtant maîtriser mardi soir, à New York.

Toujours invaincu en 2020, certes au cours d'une saison interrompue pendant six mois en raison de la pandémie de coronavirus, le N.1 mondial monte tranquillement en puissance à une semaine de l'US Open.

Sur le Grandstand de Flushing Meadows, il a disposé sans encombre de l'Américain Tennys Sandgren 6-2, 6-4, se montrant plus vif, plus agressif et plus précis que la veille au soir contre le Lituanien Ricardas Berankis. Surtout, ses tensions douloureuses au cou semblent l'avoir abandonné.

"Je suis agréablement surpris de la façon dont j'ai récupéré physiquement, notamment au niveau de mon cou, parce que c'était un peu préoccupant. Et cela s'est évidemment reflété sur mon jeu", a-t-il déclaré en conférence de presse.

"Nole" n'a effectivement pas traîné en empochant le premier set en 34 minutes. Il a ensuite maîtrisé le cours du match, bouclant l'affaire sur un jeu blanc, pour enfin remercier la foule absente des quatre tribunes, comme il l'avait saluée 1 h 27 min plus tôt à son entrée sur le court.

- Murray déçu -

"Dans l'ensemble, c'était une très bonne performance. J'ai mieux joué, mieux servi. Tout va dans la bonne direction", s'est encore félicité le Serbe qui rencontrera l'Allemand Jan-Lennard Struff, 34e mondial, tombeur du finaliste de la précédente édition, le Belge David Goffin 6-4, 3-6, 6-4.

Le Russe, tenant du titre, n'a pas tremblé pour poursuivre sa route, en battant le Slovène Aljaz Bedene 6-3, 6-3 en seulement 1h10. Cela aurait même pu survenir plus rapidement encore, Bedene ayant frôlé la disqualification, après avoir envoyé la balle sur un cameraman sans le faire exprès, frustré à cause d'un point perdu.

Au lendemain de sa probante victoire contre Alexander Zverev en trois manches serrés, le revenant Andy Murray a lui manqué de jus contre le Canadien Milos Raonic, vainqueur 6-2, 6-2, et qui affrontera le Serbe Filip Krajinovic en quarts.

Le Britannique, redescendu à la 129e place mondiale, après deux opérations à la hanche en janvier 2018 puis en janvier 2019, n'a jamais eu l'emprise sur ce match que ce soit avant l'interruption par la pluie ou après.

- Au bord des larmes -

"J'ai joué un pauvre jeu. Je ne sais pas si c'était parce que j'étais fatigué ou pas, mais je ne suis pas content de ce niveau de performance", a-t-il pesté, ajoutant avoir "beaucoup de travail à faire avant l'US Open".

Plus abattue encore, Serena Williams a quitté le tournoi après avoir tutoyé les quarts. Menant 5-3 dans le deuxième set, elle s'est subitement effondrée face à la Grecque Maria Sakkari 5-7, 7-6 (7/5), 6-1, qui affrontera Johanna Konta mercredi.

C'est au bord des larmes que Williams s'est assise sur sa chaise, à 5-0 contre elle dans la dernière manche. Une demi-heure plus tôt, elle n'était qu'à une demi-poignée de points de sa première victoire en deux sets pour son cinquième match de reprise.

Moral au plus bas, son corps de 38 ans l'a alors fait souffrir. Malgré les crampes, elle a juste trouvé la force d'éviter un humiliant 6-0, après avoir effacé sept balles de match.

"C'est dur de jouer de cette façon et de rester positive. Jouer neuf heures en une semaine c'est trop. Je n'en ai pas l'habitude", a-t-elle commenté après coup. "C'est dur, mais j'aurais dû m'imposer. Il n'y a aucune excuse. Je dois réapprendre à gagner ces matches."

L'autre favorite, Naomi Osaka a elle tenu son rang, expéditive pour avancer en quarts. La Japonaise, laborieuse la veille face à la Tchèque Karolina Muchova, a disposé de l'Ukrainienne Dayana Yastremska 6-3, 6-1.

Elle affrontera l'Estonienne Anett Kontaveit pour viser une première demi-finale dans ce tournoi.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.