Le Tour de France 2020 partira en "quasi huis clos" de Nice malgré deux cas de Covid-19

Le Colombien Egan Bernal, de l'équipe INEOS Grenadiers s'entraîne avec des coéquipiers pour le Tour de France, le 27 août 2020 à Nice.
Le Colombien Egan Bernal, de l'équipe INEOS Grenadiers s'entraîne avec des coéquipiers pour le Tour de France, le 27 août 2020 à Nice. © Stephane Mahe, Reuters

Devant la recrudescence des cas de Covid-19, le Tour de France 2020 s'élancera, samedi, depuis Nice, dans un "quasi huis clos", a annoncé le préfet des Alpes-Maritimes, jeudi. À deux jours du départ, deux cas "non négatifs" au Covid-19 ont été détectés.

Publicité

Le Tour de France 2020 s'élancera, samedi 29 août, de Nice devant seulement quelques dizaines de personnes, a annoncé le préfet des Alpes-Maritimes, jeudi 27 août, en évoquant un "quasi huis clos pour le départ", en raison de la crise sanitaire.

Deux membres de l'encadrement de l'équipe Lotto ont été renvoyés chez eux après un test "non négatif" au Covid-19, a annoncé la formation belge. Ces deux cas sont les premiers annoncés par le Tour de France. Deux autres personnes de l'équipe, qui partageaient une chambre avec eux, sont également rentrées. Selon les médias belges, les quatre personnes qui ont quitté le Tour sont deux assistants soigneurs et deux mécaniciens.

"Un premier test a été réalisé il y a six jours sur l'ensemble de l'équipe, a précisé l'équipe. Ce dernier était négatif pour tout le monde. Ce mercredi 26 août, un deuxième test a été réalisé sur le staff et les coureurs. Malheureusement, un test s'est avéré positif et un autre suspicieux".

Ils devaient participer à la compétition au sein de cette formation, dont les chefs de file sont l'Australien Caleb Ewan et le Belge Philippe Gilbert.

De 1 750 à de 1 000 personnes

Pour les deux premières étapes, qui se courent dans la région de Nice, samedi et dimanche, les spectateurs le long du parcours devront être masqués et aucun véhicule ne pourra stationner dans les cols, a ajouté Bernard Gonzalez lors d'un point-presse.

De plus, la jauge de spectateurs a été ramenée de 1 750 à de 1 000 personnes pour la présentation des équipes jeudi, dans le centre de Nice.

Quelques heures auparavant, le Premier ministre Jean Castex a annoncé, "devant la recrudescence incontestable de l'épidémie", que 19 nouveaux départements, dont les Alpes-Maritimes, étaient placés "en zone rouge".

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine