L1 : Lyon repart du bon pied, Memphis aussi

Publicité

Décines-Charpieu (France) (AFP)

Lyon, dans le sillage de Memphis Depay, auteur d'un triplé, a réussi son retour en Ligue 1 en s'imposant aux dépens de Dijon (4-1), vendredi dans son Groupama stadium, au terme d'un match de la 2e journée de championnat largement dominé par l'OL.

Neuf jours après avoir été éliminé en demi-finale de la Ligue des Champions par le Bayern Munich (3-0), et globalement livré quatre matches de bonne facture au mois d'août, les Lyonnais étaient attendus au tournant.

D'autant plus que, privés d'Europe cette saison et avec un match par semaine, ils ne se sont pas cachés sur leurs ambitions de vouloir lutter pour le titre et retrouver la Ligue des champions dès l'automne 2021.

Cette victoire les place au moins d'emblée dans le haut du classement à égalité avec Nïmes, Lorient, Nice et Angers (3 points) avec un match en moins.

Mais malgré leurs déclarations d'intentions, le début de rencontre a été compliqué pour l'OL qui a concédé l'ouverture du score dès la 13e minute, contre le cours du jeu, par le jeune Aurélien Scheidler, dont c'est le premier but en Ligue 1 pour sa seconde titularisation.

Malgré une animation offensive laborieuse, les Lyonnais, encore une fois dans une organisation en 3-5-2, ont néanmoins maîtrisé un adversaire bien plus faible, déjà 19e du classement après avoir déjà perdu à domicile contre Angers, le 22 août (1-0).

Et si Memphis Depay a de nouveau été en difficulté dans le jeu, à l'image du ballon qu'il a perdu dans son camp sur le but dijonnais, il s'est montré présent dans les moments décisifs pour permettre à son équipe de se remettre dans le sens de la marche avant la mi-temps.

Il a égalisé sur un penalty accordé pour une faute d'Ahmad Ngouyamsa sur Maxwel Cornet, encore une fois l'un des principaux animateurs du jeu de l'OL dans son couloir gauche (39e).

Le défenseur central Wesley Lautoa a ensuite marqué contre son camp sur un centre de la gauche du Néerlandais (2-1, 45) avant que celui-ci ne reprenne, dans la foulée en deux temps, un centre délivré par Karl Toko Ekambi que n'avait pu reprendre Moussa Dembélé (3-1, 45+1).

En seconde période, Memphis aurait pu encore marquer sur un tir à effet détourné par le gardien Alfred Gomis (60) avant qu'il ne transforme un penalty accordé, avec l'aide de la vidéo, pour une faute de Jonathan Panzo sur Léo Dubois (4-1, 65) et de sortir remplacé par le jeune (17 ans) Rayan Cherki (70).

- Coup dur pour Aouar -

Et outre Cherki, qui aurait pu marquer sur un tir détourné par Gomis (85), l'entraîneur Rudi Garcia a profité de la règle des cinq changements pour permettre à Kenny Tete, au jeune Melvin Bard, en contact avec le Bayern, Jeff Reine-Adelaïde ou encore à Joachim Andersen d'avoir aussi du temps de jeu dans une habile gestion de l'effectif.

Pourtant la soirée avait commencé par un coup dur avec le forfait de dernière minute du meneur de jeu Houssem Aouar, testé positif au Covid-19 tout en étant totalement asymptomatique comme le club rhodanien n'a pas manqué de le souligner dans son communiqué.

Le jeune milieu offensif, remplacé contre Dijon par Toko Ekambi, a été placé en quarantaine et ne reprendra l'entraînement que dans dix ou quinze jours selon l'OL.

Aouar manquera de ce fait le rassemblement de l'équipe de France pour lequel il était convoqué en vue des matches contre la Suède et la Croatie. Il est remplacé chez les Bleus par l'ancien Lyonnais Nabil Fekir, actuellement au Betis Séville.