REPORTAGE

Après des mois de contestation, des Libanais déçus préfèrent quitter le pays

Les fils de cette famille de la classe moyenne libanaise ont décidé de quitter le pays et gagner la France, après des mois de contestation.
Les fils de cette famille de la classe moyenne libanaise ont décidé de quitter le pays et gagner la France, après des mois de contestation. © capture d'écran, France 24

Alors que le Liban doit faire face aux dégâts causés par la double explosion du port de Beyrouth, début août, de nombreux Libanais, qui ont manifesté pendant des mois pour obtenir un changement politique, ont baissé les bras et décidé de quitter le pays.

Publicité

Après avoir manifesté pendant des mois, des jeunes libanais ont abandonné tout espoir et quittent le pays. Selon eux, baisser les bras et faire table de rase de leurs convictions est possible "lorsque vous perdez espoir en tout changement, réforme et en la cause que vous défendez, lorsque vous ne croyez plus à la lutte anti-corruption et que l'argent volé sera vendu", déclarent-ils à nos correspondants à Beyrouth.

L'effondrement depuis octobre dernier de la monnaie libanaise a provoqué une crise économique, qui a alimenté un mouvement de contestation et de remise en cause des élites, accusées de corruption.

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine