Accéder au contenu principal

Covid-19 : deux élèves sur trois dans le monde ne retrouveront pas l'école

Des élèves masqués font leur rentrée à l'école Françoise-Giroud, à Vincennes, le 1er septembre 2020.
Des élèves masqués font leur rentrée à l'école Françoise-Giroud, à Vincennes, le 1er septembre 2020. © Martin Bureau, AFP
10 mn

Seul un élève sur trois dans le monde va retrouver le chemin de son établissement scolaire en cette fin d'été, s'inquiète l'Unesco dans un communiqué publié lundi, affirmant que les deux tiers des élèves restent "sans école", ou au mieux "dans l'incertitude", à cause de la pandémie de Covid-19.

Publicité

À l'heure où le ministère français de l'Éducation veut une "rentrée la plus normale possible", l'Unesco a révélé dans un communiqué publié lundi 31 août que seul un élève sur trois dans le monde allait pouvoir retrouver les salles de cours d'un établissement scolaire en cette fin d'été. Les deux tiers des élèves dans le monde restent "sans école" ou "dans l'incertitude" provoquée par la pandémie de coronavirus.

Sur un total de 1,5 milliard d'enfants scolarisés du pré-primaire au secondaire dans le monde, 900 millions effectuent d'habitude leur rentrée entre août et octobre. Les autres 600 millions sont dans un autre calendrier scolaire (janvier-novembre, mars-décembre...).

Covid-19 en France : des enfants entre joie et anxiété sur le chemin de l'école
01:41

Environ 128 millions ont déjà démarré dans une nouvelle classe et 433 millions, dans 155 pays, devraient faire de même dans les prochaines semaines, soit au total 561 millions d'élèves, précise l'organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture.

Mais un milliard d'élèves, soit deux tiers de la population scolaire mondiale, restent "sans école ou en situation d'incertitude", souligne-t-elle, alors que plusieurs pays européens effectuent leur rentrée.

"Une urgence éducative mondiale"

En outre, "plus de la moitié des 900 millions d'élèves qui commencent la nouvelle année scolaire devrait suivre un enseignement à distance, de façon totale ou partielle". Et "la majorité de ces apprenants et leurs familles attendent toujours des indications claires sur ce qui les attend à la rentrée scolaire 2020-21, à quelques semaines seulement de la date prévue".

Écoles closes, enseignement à distance, incertitudes, risques de décrochage scolaire... : l'Unesco s'alarme une nouvelle fois de cette situation, pointant qu'elle est de nature à avoir un impact sur les populations les plus vulnérables, et en particulier sur les fillettes.

Elle presse les autorités éducatives d'assurer un retour rapide à l'école, tout en prenant des mesures pour la santé et la sécurité des élèves et du personnel scolaire.

"La crise de l'éducation est toujours aussi grave", a déclaré Audrey Azoulay, la directrice générale de l'Unesco, citée dans le communiqué.

"Plusieurs générations se retrouvent menacées par ces fermetures d'écoles qui concernent des centaines de millions d'élèves et se poursuivent désormais depuis de longs mois. Il y a là une urgence éducative mondiale", a ajouté Audrey Azoulay, dont l'organisation, en collaboration d'autres agences onusiennes et la Banque mondiale, œuvre actuellement à la réouverture des écoles.

Rentrée: l'impact du protocole sanitaire lié au Covid-19 sur les enfants
04:32

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.