US Open: Serena se lance vers un 24e titre

Publicité

New York (AFP)

La pluie a perturbé mardi le début de la 2e journée de l'US Open où la reine Serena Williams doit débuter en soirée sa -dernière ?- campagne en vue d'égaler le record de 24 titres en Grand Chelem.

Seul le match programmé à 11h00 (17h00 françaises) sur le court Louis-Armstrong doté d'un toit a pu commencer à l'heure. Mais une heure plus tard, l'ensemble des courts étaient redevenus praticables et la journée a été lancée.

L'Espagnole Garbine Muguruza, finaliste de l'Open d'Australie en début d'année, a ainsi pris de l'avance sous le toit du Louis-Armstrong et s'est qualifiée pour le 2e tour en battant la Japonaise Nao Hibino (78e) 6-4, 6-4 alors que les autres matches ne faisaient que débuter.

Selon le programme, les rencontres sur le court Arthur-Ashe, lui aussi doté d'un toit rétractable, ne devaient pas commencer avant 12h00 (18h00) et ont donc débuté à l'heure avec l'entrée en lice du revenant Andy Murray (33 ans, 115e) face à Yoshihito Nishioka (49e). L'Ecossais, vainqueur à Flushing Meadows en 2012 et N.1 mondial en 2016, n'a plus joué en Grand Chelem depuis sa défaite au premier tour de l'Open d'Australie en 2019. Il a été depuis opéré deuxième fois de la hanche, avant de se blesser au bassin lors de la Coupe Davis en novembre dernier.

Cette blessure, combinée à la pandémie de coronavirus, l'a tenu à l'écart de la compétition jusqu'au Masters 1000 de Cincinnati, où il s'est incliné en huitièmes de finale mardi dernier contre Milos Raonic, futur finaliste.

- Medvedev à l'oeuvre -

La deuxième journée de l'US Open doit également voir les entrées en lice de Daniil Medvedev, finaliste magnifique l'an dernier face à Nadal, de Dominic Thiem qui a poussé Djokovic au 5e set en février en finale de l'Open d'Australie, ou encore de Sofia Kenin qui a remporté son premier Majeur à Melbourne cette année.

Mais surtout, le public américain attend avec impatience devant son écran de télévision, huis clos oblige, le premier match de sa reine Serena Williams.

Celle-ci, tente peut-être pour la dernière fois de décrocher un 24e titre du Grand Chelem, qui serait son 7e US Open, afin d'égaler le record de Margaret Court.

Mais à quelques jours de fêter ses 39 ans, les jeux ne sont pas faits.

Cela fait en effet trois ans que l'Américaine chasse ce 24e titre majeur. Depuis son sacre à l'Open d'Australie 2017, alors qu'elle était enceinte de sa fille Olympia. Elle a eu quatre occasions de le décrocher, mais a échoué en finales de Wimbledon et de l'US Open en 2018 et en 2019.

Une troisième finale d'affilée à Flushing Meadows serait-elle la bonne? Il faudrait déjà qu'elle y parvienne.

Elle aura la chance cette année de bénéficier d'un tableau dans lequel manquent 6 des 10 meilleures joueuses mondiales qui ont préféré renoncer à l'US Open en raison des conditions sanitaires.