Accéder au contenu principal

Covid-19 en France : 22 établissements scolaires et une centaine de classes fermés

Des écoliers portant le masque, le 1er septembre 2020 à Bron, dans la métropole lyonnaise.
Des écoliers portant le masque, le 1er septembre 2020 à Bron, dans la métropole lyonnaise. © Jeff Pachoud, AFP
9 mn

Trois jours après la rentrée, le ministre de l'Éducation nationale a annoncé vendredi que 22 établissements scolaires et une centaine de classes étaient fermés en France en raison de cas de Covid-19.

Publicité

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé vendredi 4 septembre sur Europe 1 qu'à ce jour, 22 établissements scolaires étaient fermés en France, ainsi qu'une centaine de classes, en raison de cas avérés de Covid-19.

Les fermetures sont au nombre de dix en métropole et douze à La Réunion, sur un total de 60 000 établissements, a précisé le ministère.

De plus, "une centaine de classes" sont fermées, "ça varie évidemment chaque jour", a ajouté Jean-Michel Blanquer, précisant qu'environ 250 protocoles pour des suspicions de cas étaient déclenchés quotidiennement.

Ces suspicions sont la plupart du temps "liées à des facteurs externes à l'école, avec des personnes qui souvent avaient pu être contaminées avant la rentrée", a-t-il dit.

Le ministère a précisé à l'AFP qu'environ 120-130 classes sont actuellement fermées en raison de cas de Covid-19, en plus des 22 établissements. "S'il y a plus de trois cas de Covid, ça déclenche la fermeture d'une structure scolaire", a rappelé le ministre.

>> À lire aussi : "Covid-19 : deux élèves sur trois dans le monde ne retrouveront pas l'école"

Covid-19 : les Etats-Unis et la Russie dans les starting-blocks dans la course au vaccin
06:06

Une première semaine de rentrée "plutôt bonne"

En dépit de ces fermetures, le ministre a qualifié cette première semaine de rentrée de "plutôt bonne". "Malgré les peurs, tout le monde est rentré et cela me réjouit beaucoup", a-t-il dit.

Interrogé pour savoir si les parents seraient aidés pour la garde de leurs enfants en cas de fermetures massives, il a répondu qu'en cas de "phénomènes amples (de fermeture) dans le futur, on déclencherait un protocole permettant d'aider les familles".

"Mon objectif, c'est que les familles ne soient pas perturbées dans leur vie courante", a-t-il assuré.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.