Golf: Rahm prêt pour le final de la FedEx Cup

Publicité

Washington (AFP)

Quinze millions de dollars et le titre de joueur de l'année: le double enjeu ravit le N.2 mondial espagnol Jon Rahm qui aborde en confiance la conclusion de la FedEx Cup, tournoi final du circuit nord-américain de golf (PGA) disputé de vendredi à lundi sur le parcours d'East Lake à Atlanta (Etats-Unis).

"Ravi d'être ici. C'est le top niveau", a déclaré Rahm, "ravi de son jeu" et dont la confiance est renforcée par sa victoire à l'issue d'un play-off épique avec l'Américain Dustin Johnson au terme de la précédente étape de la Cup lundi à Chicago.

La 5e victoire de sa carrière a permis au colosse espagnol de 25 ans de se rapprocher de la première place mondiale détenue par Johnson.

Et les deux hommes, dernière paire à prendre le départ vendredi, devraient poursuivre ce duel, tous deux en quête d'un premier triomphe à la FedEx Cup pour succéder au palmarès à l'Irlandais Rory McIlroy.

"Je pense qu'on arrive à ressortir le meilleur l'un de l'autre (avec Johnson)", a estimé le Basque, qui ne serait "pas surpris si on jouait tous les deux très bien cette semaine".

Le N.3 mondial américain Justin Thomas sera en embuscade alors que son illustre compatriote Tiger Woods ne sera pas de la fête georgienne après son piètre 11 au-dessus du par le week-end dernier.

Le parcours d'East Lake est "exigeant, où chaque éléments de votre jeu doit être solide. Pas du genre où on peut avoir un point faible et l'emporter".

- Sans public -

"C'est une situation où le gagnant rafle tout. L'objectif est assez clair", a convenu l'Espagnol. Une situation où le gagnant rafle un chèque de 15 millions de dollars (environ 12,7 M EUR).

"L'argent c'est super mais on est tous là pour être le meilleur", a-t-il assuré, tout en concédant que s'il "gère bien, mes enfants et peut-être même mes petits enfants auront les frais payés jusqu'à l'université".

Quant au titre de joueur de l'année du PGA ? Il devrait se jouer entre Rahm, Johnson, Thomas, ainsi que les Américains Webb Simpson et la nouvelle star Colin Morikawa, tous quatre double lauréat cette saison.

"Je pense que ce sera celui, si c'est l'un d'entre nous, qui décrochera cette 3e victoire". Et j'espère que ce sera moi", a glissé Rahm, vainqueur du Memorial en juillet, un mois après la reprise du circuit à la suite de trois mois d'arrêt total imposé par la pandémie de Covid-19.

Rahm s'est étonné de la manière dont le circuit avait évité l'épidémie tout en voyageant à travers les Etats-Unis où le virus reste très actif. Pour lui, c'est grâce "à tous les joueurs et les caddies qui ont été aussi attentifs que possible", là où "on voit d'autres sports en difficulté".

"C'est clair que si on fait ce qu'il faut, les sports peuvent continuer, et je pense que nous sommes un parfait exemple", a-t-il souligné.

Et parmi les obligations: l'absence de public comme ce fut le cas depuis la reprise des compétitions...