La clause libératoire de Messi ne s'applique plus, affirme son père

Madrid (AFP)

Publicité

La clause libératoire de 700 millions d'euros de Lionel Messi ne peut plus s'appliquer puisque la superstar argentine a fait jouer auparavant celle lui permettant de partir gratuitement de Barcelone, estime son père et agent Jorge Messi, dans une réponse adressée vendredi à la Liga.

Jorge Messi écrit dans une lettre adressée à Javier Tebas, le président de la Liga, que son fils a fait jouer la disposition qui lui permettait de partir selon les termes de son contrat lorsqu'il a indiqué au Barça sa volonté de partir le 25 août. De ce fait, selon lui, la clause libératoire dont le montant était fixé à 700 M EUR ne tient plus, écrit-il.

"Nous ignorons quel contrat vous avez analysé et sur quelle base vous tirez la conclusion qu'une clause libératoire s'applique, puisque le joueur a unilatéralement décidé de mettre fin à son contrat avant la fin de la saison 2019-2020", écrit-il à Javier Tevas, le président de la ligue espagnole.

La Liga, qui s'était déjà rangée du côté du Barça en estimant que la clause libératoire tenait toujours, a immédiatement réagi en répondant à Jorge Messi que son interprétation du contrat était "hors contexte" et "très éloignée" des termes du document.

Le clan Messi s'appuie sur la même logique que celle qui a ouvert la voie, selon eux, au départ du joueur : en raison du caractère atypique de la saison et de son interruption entre mars et juin à cause du coronavirus, la disposition qui autorisait Messi à partir et qui aurait dû être actionnée avant le 10 juin, voit sa validité prolongée jusqu'à la fin de la saison.

Messi ayant fait connaître son intention de partir le 25 août, il respecte, selon cette version des faits, les dispositions du contrat.

Le ton de la réponse de Jorge Messi suggère que son fils de 33 ans a bien l'intention de quitter le FC Barcelone et non de rester comme certaines rumeurs le laissent entendre ces derniers jours.

La validité de la clause libératoire pèse lourd dans la balance: s'il échoue dans cette bataille judiciaire, Messi pourrait avoir à s'acquitter lui-même de la somme de 700 millions pour rejoindre un autre club.

Le père de Lionel Messi a échangé jeudi avec le président du club Josep Maria Bartomeu mais les deux clans ont campé sur leurs positions et ne sont pas parvenus à un accord.