NHL: Ligue et joueurs s'engagent pour lutter contre le racisme

Publicité

New York (AFP)

La National Hockey League (NHL) et son syndicat de joueurs ont annoncé jeudi plusieurs initiatives destinées à combattre le racisme et promouvoir le vote des employés de la NHL lors des élections américaines et canadiennes, en prévoyant des journées entières sans matches.

Ces mesures font suite à deux jours de pause dans les playoffs de la Stanley Cup, consécutifs au boycott mis en place par les Milwaukee Bucks en NBA, pour protester contre les tirs de la police sur Jacob Blake à Kenosha, dans le Wisconsin.

"Nous saluons les joueurs de la NHL pour avoir reconnu l'importance de ce moment et s'être réunis pour participer à ce mouvement spontané en faveur du changement", a réagi le Commissaire de la NHL, Gary Bettman, bien décidé à continuer le "combat pour l'égalité et un accès plus large à ce jeu que nous aimons tous".

Selon Gary Bettman, la NHL a déjà fait des efforts depuis l'intégration en 1957 de Willie O'Ree, le premier hockeyeur noir de la NHL, mais "nous savons que nous pouvons et devons faire plus. Nous allons le faire", a-t-il ajouté.

Pour le directeur exécutif du syndicat des joueurs de NHL (NHLPA), Don Fehr, "tout le monde devrait pouvoir vivre dans un environnement ouvert, préservé du racisme et de toute forme de discrimination. Dans notre sport, de la NHL à la formation des jeunes, nous devons prendre des mesures pour atteindre cet objectif".

L'intégration et la diversité seront ainsi obligatoires lors des camps d'entraînement pour la saison 2020-21. Un programme de formation des employés de la NHL a été élaboré autour des notions d'anti-racisme, d'identité, de préjugés et de compétence culturelle.

La NHL va aussi soutenir le Centre de recherche sur la justice de l'Université du sud du Texas, pour améliorer le système judiciaire. Elle s'est aussi engagée à s'ouvrir, avec ses équipes, vers un plus grand nombre d'organisations gérées par des minorités. Un Conseil exécutif sur l'intégration (EIC) a été mis en place, comprenant des propriétaires, d'anciens joueurs et des dirigeants de clubs et de la NHL. Il sera co-présidé par Gary Bettman et le copropriétaire des Sabres de Buffalo, Kim Pegula.

Enfin, la NHL va financer des programmes pour encourager la participation des minorités à tous les niveaux du hockey.

Par ailleurs, plusieurs clubs ont prévu d'installer des bureaux de vote, notamment pour l'élection présidentielle américaine en novembre, dans leurs patinoires, parallèlement à un plan d'éducation sur le vote.