Rugby: la Fédération française présente un résultat financier positif en 2019-2020

Publicité

Paris (AFP)

La Fédération française de rugby a présenté sur l'exercice 2019-2020 un bilan financier positif de 411.000 euros malgré un déficit d'exploitation de 3,46 millions sur un budget de fonctionnement de 98,6 millions d'euros, a annoncé l'instance vendredi dans un communiqué.

Dans un long document publié vendredi et présenté à son comité directeur, la FFR détaille ainsi que la Covid-19 a eu un impact négatif sur le résultat d'exploitation de 2,5 millions d'euros, en raison notamment du report du match entre la France et l'Irlande, dernière journée du Tournoi des six nations 2020, l'annulation de l'étape française du circuit mondial de rugby à VII, ainsi que l'arrêt de la saison ou des séminaires.

"Le résultat positif souligne la capacité dont a fait preuve la FFR à s'adapter à une situation imprévue créée par ce contexte de crise sanitaire particulièrement violent pour le rugby français", s'est félicité Alexandre Martinez, le trésorier de la FFR.

La première partie du plan de relance du rugby amateur, de 35 millions au total, a également affecté ce résultat à hauteur de 5,64 millions et permis, selon le document de la Fédération, de réorienter 8,8 millions d'euros vers les clubs.

Selon le document, les fonds propres de la FFR se portent à 32,8 millions d'euros pour la saison 2019/2020 contre 32,4 en 2018/2019 et la trésorerie a augmenté de deux millions sur la même période pour se monter à 68 millions.

A un mois des élections à la présidence de la Fédération, prévues le 3 octobre, l'opposition dénonce "un nouveau tour de passe-passe", déplorant "un quatrième déficit de rang"

"Pour parvenir à ce tour de passe-passe, elle compense artificiellement ses pertes par des produits financiers sur des exercices antérieurs et des produits de placements de la trésorerie du fonds d'assurance normalement dédiée aux grands blessés", estime ainsi Florian Grill, tête de liste face à Bernard Laporte en octobre.

"Notons aussi que l'actuelle gouvernance omet volontairement de comptabiliser la perte du groupement d'intérêt public Coupe du monde 2023 qui s'élève à 3,7 millions d'euros, et dont elle porte la responsabilité comptable et juridique à hauteur de 62%", ajoute Grill.