Accéder au contenu principal

Top 14: Pau court-circuite Montpellier en ouverture de la saison

Le flanker palois Lekima Tagitagivalu, balle en main, tente d'éviter un tacle lors de la victoire de Pau à Montpellier, le 4 septembre 2020 au GGL stadium
Le flanker palois Lekima Tagitagivalu, balle en main, tente d'éviter un tacle lors de la victoire de Pau à Montpellier, le 4 septembre 2020 au GGL stadium Pascal GUYOT AFP
4 mn
Publicité

Paris (AFP)

Le Top 14 de rugby a frôlé le couac: après 187 jours sans match, une coupure d'électricité a interrompu une dizaine de minutes la rencontre d'ouverture de la saison, remportée par Pau à Montpellier (26-23).

Bordeaux-Bègles - Stade français reporté; des cas positifs à Montpellier, Lyon, Toulouse, Agen, Clermont ou au Racing 92; une coupure de courant au bout de trois minutes de jeu à peine; trois essais refusés; un essai de pénalité à la 80e minute... le Top 14 a donc repris cahin caha. Mais reste sous la menace de la pandémie de Covid-19.

Car le protocole sanitaire, mis en place par la Ligue nationale de rugby est clair: trois cas au sein du groupe professionnel à trois jours d'une rencontre entraîneront son report.

L'UBB et le Stade français, respectivement premier et dernier au moment de l'arrêt de la saison en mars, en ont donc été les premières victimes. Avec une vingtaine de joueurs positifs, le club parisien était en effet dans l'incapacité de présenter six premières lignes sur les 23 joueurs inscrits sur la feuille de match.

La LNR avait anticipé et décidé avec Canal+ de programmer deux matches les vendredis et dimanches soirs "au cas où"... Niveau suspense, le diffuseur a été servi avec son match d'ouverture 'bis'.

La pénalité du Palois Antoine Hastoy au bout de trois minutes à peine, soit les premiers points inscrits en Top 14 depuis une pénalité de Louis Carbonel pour Toulon face au Stade français (19-18) le 1er mars, a été saluée par... une coupure de courant.

- Le MHR muet -

La lumière revenue, le rugby a pu reprendre ses droits: le Montpelliérain Yacouba Camara (15e) a inscrit le premier essai de la saison, le champion du monde Handré Pollard a inscrit trois pénalités et deux essais.

Mais le MHR, trop indiscipliné (22 pénalités, deux cartons jaunes), a déraillé... Muets en seconde période alors qu'ils menaient de treize points, les Héraultais se sont pris les pieds dans le tapis.

Car la Section, seule équipe du Top 14 à avoir pu disputer trois matches de préparation dans l'été, a prouvé qu'elle était en jambes en signant le premier exploit de la saison alors que la sirène avait déjà retenti.

Un essai de pénalité (80e+2) est finalement venu récompenser le courage et l'abnégation des Palois, vainqueurs dans l'Hérault pour la première fois depuis le 20 février 2016.

La première journée se poursuit samedi, avec notamment les affiches La Rochelle-Toulon ou Lyon-Racing 92. Elle se terminera dimanche par la revanche de la dernière finale de Top 14 entre Clermont et Toulouse.

Ce choc, un vrai, est perturbé par de nombreux cas positifs côté toulousain, ce qui a obligé les Rouge et Noir à se préparer par petits groupes.

L'autre gros duel de la journée, entre le LOU et le Racing 92, a lui aussi failli ne pas se jouer. Mais les Lyonnais peuvent dire ouf.

Après avoir enregistré un cas de contamination trois jours avant la rencontre, le club rhodanien a été soulagé vendredi matin de découvrir qu'aucun autre de ses joueurs n'était infecté lors des derniers tests pratiqués jeudi.

Même son de cloche côté francilien. Un porte-parole du Racing 92 confié à l'AFP, vendredi en début de soirée, ne pas avoir de nouveau cas, après avoir placé un joueur à l'isolement dans la semaine. Place au rugby?

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.