Accéder au contenu principal

US Open: Garcia stoppée net, Moutet poursuit sa route

4 mn
Publicité

New York (AFP)

Caroline Garcia se sentait pousser des ailes après son exploit du tour précédent, mais Jennifer Brady les lui a coupées vendredi au 3e tour de l'US Open où Corentin Moutet a terminé en vainqueur son match du 2e tour entamé la veille.

En attendant le 3e match du N.1 mondial Novak Djokovic, en ouverture de la session nocturne sur le court Arthur-Ashe, la lauréate 2018 Naomi Osaka y a été poussée dans ses retranchements avant de décrocher son billet pour les 8es.

Sa victoire contre la Tchèque Karolina Pliskova (3e mondiale et tête de série N.1) au 2e tour a démontré que Garcia était en bonne voie pour retrouver le jeu qui lui avait permis d'atteindre la 4e place mondiale en 2018 avant un passage à vide physique. La performance demandait confirmation et, malheureusement, la 50e mondiale a été sèchement battue par Brady (41e) 6-3, 6-3 en 1h16.

Ce ne sera pas encore cette année que la Lyonnaise de 26 ans franchira pour la première fois le cap de la première semaine à Flushing Meadows et son meilleur résultat en Grand Chelem restera donc encore son quart de finale à Roland-Garros en 2017.

L'Américaine Jennifer Brady affrontera la lauréate 2016 Angelique Kerber (23e) pour une place en quarts.

- Moutet pour finir -

Pour sa part, Corentin Moutet (77e) a réussi une jolie performance en battant le Britannique Daniel Evans (31e) 4-6, 6-3, 7-6 (7/5), 7-6 (7/1).

Ce dernier match du 2e tour du tableau messieurs avait débuté jeudi mais avait été interrompu par la pluie et les deux joueurs se sont retrouvés vendredi pour reprendre alors que le score était de 4-6, 6-3, 6-5 en faveur du Français.

A 21 ans, Moutet jouera donc pour la première fois un 3e tour à Flushing Meadows. Ce sera dès samedi face au prodige canadien Felix Auger-Aliassime (21e).

Son meilleur résultat en Grand Chelem est le 3e tour atteint l'an dernier à Roland Garros.

Parallèlement, Naomi Osaka, 9e mondiale, a fini par décrocher son billet pour les 8es, mais elle a été poussée dans ses retranchements par la jeune Ukrainienne Marta Kostyuk (137e) qui a joué crânement sa chance avant de céder 6-3, 6-7 (4/7), 6-2 en 2h33.

La Japonaise, lauréate en 2018, affrontera Magda Linette (37e) ou Anett Kontaveit (21e) pour tenter d'atteindre les quarts.

Osaka a dominé la première manche mais dans la seconde, elle a perdu le fil de son jeu et montré des signes d'énervement tandis que son adversaire pleine de fougue a pris tous les risques et a arraché le deuxième set au tie break.

Heureusement pour la Japonaise, si Kostyuk a réussi des coups remarquables, elle a également commis de nombreuses fautes directes, prise de risque maximale oblige.

Si bien que l'ex-N.1 mondiale a nettement repris le dessus pour conclure cette partie très spectaculaire.

Inquiétude en revanche du côté d'Adrian Mannarino (39e) dont le match du 3e tour contre Alexander Zverev (7e) n'avait toujours pas débuté plus d'une heure après la fin de la rencontre précédente sur le court Louis-Armstrong.

Mannarino fait partie des joueurs qui, ayant côtoyé Benoît Paire, testé positif au coronavirus et exclu du tournoi, ont été mis sous surveillance rapprochée et à l'isolement. Alors qu'il aurait dû batailler contre le Français sur le court Louis-Armstrong, Zverev était tranquillement en train de regarder le match Shapovalov-Fritz sur le Arthur-Ashe.

En soirée, le grand favori du tournoi Novak Djokovic poursuivra la quête d'un 18e Majeur. Il devra pour cela décrocher une 26e victoire d'affilée depuis le début de la saison, face au corriace Allemand Jan-Lennard Struff (29e).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.