Accéder au contenu principal

Covid-19 : l’Inde, troisième pays le plus touché avec quatre millions de cas

Les autorités sanitaires recueillent un échantillon d’écouvillon nasal dans un hôpital civil à Amritsar, le 24 août 2020
Les autorités sanitaires recueillent un échantillon d’écouvillon nasal dans un hôpital civil à Amritsar, le 24 août 2020 NARINDER NANU AFP
4 mn

Après les États-Unis et le Brésil, l’Inde franchit à son tour la barre des quatre millions de cas de Covid-19. Avec un nouveau record de cas de contamination atteint samedi, l’épidémie continue de progresser dans le pays.

Publicité

L'Inde est devenue, samedi 5 septembre, le troisième pays au monde à franchir la barre des quatre millions de cas de coronavirus, dans un pays où la pandémie ne semble pas faiblir.

Avec 86 432 nouveaux cas enregistrés dans la journée, l'Inde compte 4 023 179 de personnes infectées, venant juste après les États-Unis (plus de 6,3 millions) et le Brésil (4,1 millions).

Alors que le gouvernement a assoupli les restrictions, l'Inde est actuellement le pays où le nombre de cas augmente le plus rapidement, avec plus de 80 000 par jour, et le nombre de décès quotidiens le plus élevé, à plus de mille.

En seulement treize jours, la deuxième nation la plus peuplée de la planète est passée de trois à quatre millions de cas, plus rapidement que les États-Unis ou le Brésil.

La pandémie s'étend à présent dans les zones rurales dont l'infrastructure sanitaire est insuffisante et resurgit dans le même temps dans les grandes villes comme New Delhi et Bombay.

L'État du Maharashtra, qui inclut Bombay, a été au centre de la crise depuis un confinement national décrété fin mars. Près du quart des nouveaux cas quotidiens y sont recensés.

Shamika Ravi, professeure d'économie et ancienne conseillère du gouvernement qui a suivi de près les tendances de la pandémie en Inde, a déclaré que le pays "est loin" d'avoir atteint le pic et que le Maharashtra doit devenir le "centre" de la campagne contre le coronavirus.

"Il ne peut pas y avoir de contrôle du Covid-19 en Inde sans contrôler l'épidémie dans le Maharashtra", a-t-elle déclaré sur Twitter. "Compte tenu de son importance économique, le Maharashtra continuera d'influencer la propagation de l'infection ailleurs dans le pays."

Pour freiner la propagation du virus, New Delhi avait décrété, fin mars, un confinement national qui a mis à l'arrêt tout le pays de 1,3 milliard d'habitants et laissé du jour au lendemain des dizaines de millions de personnes sans sources de revenus.

Mais les autorités ont décidé, la semaine dernière, d'alléger les restrictions pour tenter de relancer l'économie.

Avec AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.