Tour de France: à l'attaque des Pyrénées

Publicité

Lavaur (France) (AFP)

Menté, Balès, Peyresourde: les noms des cols pyrénéens résonnent dans la tête des coureurs du Tour de France qui s'attaquent samedi aux premiers sommets de la chaîne, dans la 8e étape entre Cazères-sur-Garonne et Loudenvielle.

Le parcours, long de seulement 141 kilomètres, franchit le col de Menté (1re catégorie) avant le 60e kilomètre pour aborder le port de Balès, la première ascension classée hors catégorie de ce Tour, par son versant traditionnel dans la vallée de la Barousse.

Au sommet de cette montée de 11,7 kilomètres à 7,7 % de pente moyenne, il restera 36,5 kilomètres soit l'enchaînement de la descente technique et de l'ascension de Peyresourde (9,7 km à 7,8 %, 1re catégorie) prolongée de la descente vers l'arrivée.

Les 3.500 derniers mètres, plats, conduisent à la ligne installée à proximité du lac artificiel de Génos-Loudenvielle où le Tour fait étape pour la 5e fois.

Loudenvielle (305 habitants) est l'une des communes du Val-Louron, où la Grande Boucle est arrivée pour la première fois en 1991 avec la prise de pouvoir de Miguel Indurain (victoire à l'époque de Claudio Chiappucci). Six ans plus tard, Laurent Brochard s'imposait le jour de la Fête nationale dans une course qui avait battu à l'époque un record d'audience TV, un an avant le séisme de l'affaire de dopage Festina.

Départ de Cazères-sur-Garonne à 13h30 (lancé à 13h35), arrivée à Loudenvielle vers 17h14 (moyenne calculée à 38 km/h).