Tour de France: Nans Peters a "mis au fond"

Publicité

Loudenvielle (France) (AFP)

Nans Peters (AG2R La Mondiale) a "mis au fond" dans la 8e étape du Tour de France, samedi, à Loudenvielle, un an après s'être imposé sur le Giro qu'il disputait également pour la première fois.

QUESTION: Comment expliquez-vous votre efficacité dans les grands tours ?

REPONSE: "Je cours sans complexes, je tente des choses. Il faut essayer. Mais je ne me lance pas dans des coups à deux ou trois sur des étapes plates. Il faut savoir cibler. Je sais mettre mon énergie à bon escient sur des coups où il y a des fortes chances d'aller au bout. Aujourd'hui, j'ai mis au fond. Dans un grand tour, la récupération, la gestion des efforts compte. Après, je gère pas mal les débuts d'étapes pour aller dans des bonnes échappées et je me bats, je ne lâche jamais rien, je vais au bout de l'effort. En début d'année, l'objectif était d'être sur le Tour et,une fois au départ, je suis là pour essayer de gagner. Mais il y a une sacrée marche entre essayer de gagner et gagner."

Q: Avez-vous craint le retour de Zakarin dans la dernière montée (Peyresourde) ?

R: Je n'avais pas l'oreillette. En début d'étape, elle ne marchait pas bien et je l'ai rendue à la voiture suiveuse. Je jugeais à l'oeil l'écart avec Zakarin, je n'avais pas spécialement d'infos. A deux bornes de l'arrivée, je me suis dit que c'était bon. Je me suis souvenu des images que j'avais revues de l'étape du Giro, du commentaire de Christophe Riblon disant +savoure Nans, savoure+. Là, j'ai pris plus de temps pour savourer."

Q: Que s'est-il passé depuis le Dauphiné qui avait été difficile pour votre équipe AG2R La Mondiale ?

R: "C'est vrai, on a connu un Dauphiné compliqué. La Jumbo-Visma était très forte, elle écrasait la course. On s'est battu avec nos armes. On a bien récupéré et on a surcompensé. Le travait avait été fait en altitude, en stage, il n'y avait pas de raison que ça ne marche pas. La roue a tourné. Cela semble porter ses fruits sur le Tour pour l'ensemble de l'équipe. Romain (Bardet) est dans le match au général, Benoît a le maillot à pois, on est sur de bons rails."