Accéder au contenu principal

PSG: "Besoin de vendre avant d'acheter", répond Leonardo à Mbappé

Le directeur sportif brésilien du Paris-SG, Leonardo, lors d'un entraînement des joueurs, à Lisbonne, le 11 août 2020
Le directeur sportif brésilien du Paris-SG, Leonardo, lors d'un entraînement des joueurs, à Lisbonne, le 11 août 2020 David Ramos POOL/AFP/Archives
4 mn
Publicité

Paris (AFP)

Le Paris SG a "besoin de vendre des joueurs avant d'en acheter" lors du mercato qui fermera le 5 octobre, a lancé dimanche le directeur sportif Leonardo, répondant du même coup à sa star Kylian Mbappé ayant exigé "un bon recrutement".

"Tous les clubs aujourd'hui ont besoin de vendre pour acheter. Le Paris Saint-Germain est dans la même situation", a assumé le Brésilien sur Canal+.

Quelques heures plus tôt, Mbappé avait exhorté ses dirigeants à "faire un bon recrutement", sur TF1. "Je pense que c'est important. Il faut acheter des joueurs. J'espère qu'il y aura de bonnes recrues et qu'on pourra démarrer la saison avec l'objectif de faire mieux que la saison passée", où Paris a perdu en finale de Ligue des champions, a-t-il dit dans l'émission Téléfoot.

Leonardo a indiqué que lui et Mbappé pensaient "la même chose": "le PSG est toujours ambitieux", a-t-il reconnu, tout en répétant qu'"on doit regarder le côté sortie parce que c'est obligé", en assumant que Paris ne signerait "pas dix joueurs" en un mois et en rappelant que le club avait "déjà fait un grand investissement sur Icardi", dont l'option d'achat renégociée est estimée à moins de 60 millions d'euros contre 70 au départ.

"La base existe", a encore dit "Leo", en énumérant tous les joueurs encore dans le coeur de leur vingtaine, parmi lesquels bien sûr Neymar et Mbappé.

- "Leo" a pensé à "Leo" -

Alors que tous deux sont en fin de contrat en juin 2022, Leonardo a assuré: "On veut continuer avec eux. Après, il faut trouver le bon moment et la bonne manière".

Sur le jeune Français (21 ans), peut-être tenté par un départ à l'étranger prochainement, il a d'ailleurs insisté: "Il y a tellement de grandes choses ici pour lui le Parisien. Le mariage est parfait. Il ne faut pas oublier que le projet est difficile pour toutes les autres équipes. Il y a des équipes qui vont passer des années dans la difficulté. Je pense que Paris est l'équipe qui va être présente dans les années à venir".

Le directeur sportif a également évoqué sa relation avec l'entraîneur Thomas Tuchel, "très claire" selon lui.

"Il a encore 10 mois de contrat. (A mon arrivée) J'avais le choix de décider s'il pouvait continuer ou pas. J'aurais pu dire non, je ne l'ai pas fait. Je n'ai pas parlé à un seul (autre) entraîneur", s'est-il justifié.

Quant aux départs d'Edinson Cavani et surtout Thiago Silva ? "Ça fait six mois qu'on a pris la décision pour des questions financières, mais aussi en vue de changer la génération", a-t-il expliqué, tout en concédant avoir "eu envie de maintenir un groupe" après "un parcours formidable" au "deuxième semestre".

Il a enfin laissé entendre qu'il s'était penché sur le cas d'Eduardo Camavinga, le jeune Rennais de 17 ans, mais aussi sur celui de Lionel Messi, qui a finalement annoncé qu'il restait à Barcelone.

"Quand tu le vois partir ça te titille", a-t-il glissé. "Quand c'est sur la table, dans le football tout le monde parle de tout".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.