Top 14: Clermont s'impose sur un fil contre Toulouse lors d'un match fou

Publicité

Paris (AFP)

Toulouse n'a plus gagné à Clermont depuis 18 ans et la série continue, mais les champions de France 2019, réduits à treize, ont bien failli renverser la situation lors d'un match insensé dimanche en clôture de la 1re journée du Top 14.

L'AFFICHE: Clermont, la victoire en tremblant

Onze pénalités concédées, rien qu'en première période, un carton jaune pour leur capitaine Julien Marchand et surtout deux cartons rouges, pour Iosefa Tekori (coup de coude) et Richie Arnold (plaquage dangereux)... Les Toulousains ont chèrement payé leur indiscipline devant les quelque 10.000 spectateurs du stade Marcel-Michelin. Mais même réduits à treize, ils se sont battus comme des lions réussissant à prendre l'avantage (26-30) après avoir été menés de 18 longueurs à la pause (23-5). Les Clermontois ont inscrit un troisième essai par l'intermédiaire de George Moala (70), transformé par Camille Lopez (33-30). Mais ils sont passés tout près d'une première défaite à domicile contre Toulouse depuis 2002, un essai ayant été refusé à Romain Ntamack en toute fin de match.

LA PERFORMANCE: le Racing 92 croque le LOU

Le duel s'annonçait serré dans le Rhône entre Lyon et le Racing 92, respectivement deuxième et troisième de la saison 2019-2020 arrêtée dès mars pour cause de pandémie de coronavirus. A la pause, le LOU menait d'une courte tête (16-13) mais le Racing a élevé son niveau de jeu au retour des vestiaires. Il a inscrit deux essais en dix minutes (Louis Dupichot, Finn Russell) et pu compter sur Maxime Machenaud, efficace devant les perches. Lyon s'est rapproché, grâce à un essai transformé de Josua Tuisova à moins de 20 minutes de la sonnerie, sans aller plus loin (27-23). Le club rhodanien restait sur une série de quatorze victoires consécutives dans son stade, sa dernière défaite datant du 2 mars 2019 contre Castres (25-13).

LA SURPRISE: Pau éteint Montpellier

Entre Montpellier avec son armada d'internationaux et la Section paloise, qui luttait pour le maintien la saison passée, la balance penchait du côté du MHR, dont la dernière défaite à domicile remontait au 16 février 2019 contre Perpignan (28-10). A la pause, les Montpelliérains semblaient avoir accompli une bonne partie du chemin (23-10) grâce à deux essais et les coups de pattes du champion du monde sud-africain Handré Pollard. Mais c'était sans compter sur l'opiniâtreté de la Section, bien plus solide en mêlée et emmenée par son jeune ouvreur virevoltant et créatif Antoine Hastoy. Le MHR n'a alors plus inscrit le moindre point et s'est éteint dans les arrêts de jeu sur un essai de pénalité accordé à Pau (26-23), au terme d'un match interrompu quelques minutes par une panne de courant, à peine après avoir commencé.

LE JOUEUR: Ihaia West donne le cap à La Rochelle

Avec 24 points, l'ouvreur néo-zélandais de la Rochelle a été le principal artisan de la victoire de son équipe devant le RCT (29-15). Il a réussi cinq pénalités, deux transformations et a même signé un essai opportuniste. A la mi-temps (19-6), le joueur de 28 ans, sélectionné avec les moins de 20 ans néo-zélandais puis les Maoris All Blacks, avait inscrit 100% des points des Maritimes. Seul un autre joueur a apporté des points au Stade rochelais, Arthur Retière, auteur d'un essai en fin de seconde période (69e) qui a permis de distancer définitivement des Toulonnais sans solution.

LA DECLARATION

"On ne va pas se pendre après la 1re journée, mais c'est sûr que c'est inquiétant." De Christophe Laussucq, manager d'Agen, battu à domicile par Castres (26-22).

LES CHIFFRES

16: le nombre de minutes jouées par le Japonais Kotaro Matsushima, la recrue phare de Clermont, sorti sur blessure (jambe droite)

19: l'écart de points entre Brive et Bayonne (42-23), le plus important des matches de la première journée

100: le nombre de matches disputés par le double champion du monde All Black Victor Vito, sous le maillot du Stade rochelais, qu'il avait rejoint en 2016.