Accéder au contenu principal

F1: Bottas le plus rapide sur le Mugello

Le Finlandais Valtteri Bottas lors des essais libres du GP de Toscane, le 11 septembre 2020
Le Finlandais Valtteri Bottas lors des essais libres du GP de Toscane, le 11 septembre 2020 JENNIFER LORENZINI POOL/AFP
4 mn
Publicité

Mugello (Italie) (AFP)

Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) a dominé vendredi son illustre coéquipier champion du monde, Lewis Hamilton, aux essais libres du Grand Prix de Toscane, 9e manche du Championnat du monde de F1.

Avec un chrono de 1 min 16 sec 989/1000, en deuxième séance, Bottas a été le seul pilote à passer sous la barre de 1 min 17 au tour, reléguant l'Anglais à 207/1000 sur ce circuit du Mugello, haut-lieu du MotoGP, qui n'a encore jamais accueilli de GP de F1.

Le sextuple champion du monde avait déjà semblé tâtonner lors de la première séance, finissant 4e à une demi-seconde de Bottas. Mais dans la deuxième, le Britannique a haussé le ton et divisé par deux son retard. Tout en considérant la piste "comme l'une des plus physiques sur laquelle j'ai eu à piloter depuis longtemps".

Derrière les Mercedes, qui semblent avoir déjà pris la mesure de cette piste de 5,245 kilomètres de long, les Red Bull se sont placées en embuscade, comme souvent.

"Nous sommes très près de Mercedes, ce qui est une bonne chose. Il y a des éléments que l'on peut encore améliorer sur l'équilibre de la voiture, mais je suis satisfait. Cette piste est vraiment cool quand on pilote une F1, avec ses grands virages rapides, sans épingle", s'est réjoui le Néerlandais Max Verstappen, troisième chrono du jour.

- Gasly huitième -

Son coéquipier thaïlandais, Alexander Albon, a bien progressé d'une séance à l'autre, passant de la 9e à la 4e position, mais quand même à près d'une seconde de Bottas.

Pierre Gasly (Alpha Tauri), le Français vainqueur surprise dimanche à Monza, s'est dit "satisfait d'avoir fini par deux fois dans le Top 10" de la journée, précisant à quel point il apprécie ce circuit aux virages rapides. Il a signé le 8e chrono de la 2e séance.

En revanche, à domicile, Ferrari n'en finit plus de décevoir, comme le week-end dernier à Monza. La marque au cheval cabré célèbre son 1000e Grand Prix ce week-end sur un circuit qui lui appartient, mais la fête s'annonce amère.

Après avoir fait illusion le matin, Charles Leclerc a dû se contenter d'une 10e place l'après-midi, tandis que son équipier Sebastian Vettel a fini 12ème, avec même un incident mécanique en toute fin de séance l'obligeant à terminer la journée à pied.

- Ferrari déçoit encore -

L'après-midi, deux drapeaux rouges sont venus neutraliser la séance. Le premier au bout d'une demi-heure, lorsque le jeune Lando Norris (20 ans), au volant de sa McLaren, a percuté sans gravité le muret après être sorti un peu large dans les graviers.

Le second lorsque Sergio Pérez (Racing Point) a percuté Kimi Räikkönen (Alfa Romeo) en sortant des stands. Cet incident sera analysé par les commissaires de la Fédération internationale (FIA), ont annoncé les organisateurs.

Le circuit du Mugello est une piste "à l'ancienne", étroite, sans grandes zones de dégagement, mais avec des bacs à gravier qui sanctionnent immédiatement les erreurs des pilotes, et où les freins et les pneus ont du mal à se refroidir, faute de longue ligne droite. Comme leurs montures, les pilotes y souffrent aussi physiquement en raison des nombreux virages à grande vitesse.

Samedi matin, la troisième séance d'essais libres est programmée à 12H00 (14h00 GMT), sous un grand soleil et par une température de plus de 30°C qui mettra à rude épreuve machines et pilotes. Les qualifications débuteront à 15H00.

Le Grand Prix de Toscane est le premier de la saison 2020 à accueillir du public: près de 3.000 personnes chaque jour, réparties en trois tribunes, en raison des mesures de lutte contre le coronavirus.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.