Londres conclut avec Tokyo son premier accord commercial majeur post-Brexit

La secrétaire d'État britannique au Commerce international, Elizabeth Truss, en conférence vidéo avec le ministre japonais des Affaires étrangères, Toshimitsu Motegi, le 9 juin 2020.
La secrétaire d'État britannique au Commerce international, Elizabeth Truss, en conférence vidéo avec le ministre japonais des Affaires étrangères, Toshimitsu Motegi, le 9 juin 2020. © Andrew Parsons, AFP

Le gouvernement britannique a annoncé vendredi avoir conclu avec le Japon son premier accord commercial "majeur" depuis sa sortie de l'Union européenne fin janvier. 

Publicité

C'est le premier grand accord commercial du Royaume-Uni depuis le retrait du Royaume-Uni de l’UE, formalisé en janvier 2020. Le gouvernement britannique a annoncé, le 11 septembre, avoir conclu un accord commercial "majeur" avec le Japon, un acte qui pose les premières pierres d'une "nation indépendante sur le plan commercial". 

"Le Royaume-Uni a conclu un accord de libre-échange avec le Japon, qui est le premier accord commercial majeur" du pays comme "nation indépendante sur le plan commercial", a indiqué le ministère du Commerce international dans un communiqué.

Le texte, qui doit augmenter les échanges commerciaux avec le Japon d'environ 15,2 milliards de livres, fait l'objet d'un "accord de principe" de la part de la ministre britannique du Commerce international, Elizabeth Truss, et du chef de la diplomatie japonaise, Toshimitsu Motegi. 

Echapper aux droits de douane 

L'accord permettra aux entreprises britanniques d'échapper aux droits de douane sur 99 % de leurs exportations vers le Japon. Il bénéficiera notamment à l'industrie, aux secteurs agroalimentaire et technologique, a souligné le ministère dans son communiqué. 

Sorti de l'Union européenne le 31 janvier 2020, le Royaume-Uni ambitionne de signer avant la fin de l'année de nouveaux accords commerciaux, notamment avec les États-Unis. Également avec les pays européens, mais les négociations patinent. En l'absence d'accord, les règles plus désavantageuses de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), avec des droits de douanes élevés, s'appliqueront.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine