L1: Guirassy porte Rennes au sommet, Lens renverse Lorient

Publicité

Lorient (AFP)

Fort de sa victoire (4-2) à Nîmes, Rennes a pris provisoirement la tête de la Ligue 1 dimanche avant le choc PSG-OM (21h00), tandis que Lens a gagné (3-2) le duel des promus à Lorient.

Lors de cette troisième journée, le premier du Championnat aura changé trois fois de nom. Nice, Saint-Etienne, Lille puis Rennes. Et Monaco ou Nantes, qui s'affrontent à 17h00, peuvent encore s'emparer du leadership.

A Nîmes, les Crocodiles ont subi la loi du nouveau buteur rennais Serhou Guirassy, auteur d'un doublé.

L'ancien Amiénois a d'abord ouvert le score d'une belle frappe enroulée (12e), servi par une passe en profondeur de Raphinha. Puis il a ajusté Baptiste Reynet à bout portant (39e), servi par Flavien Tait.

Combatifs, les Nîmois lui ont répondu à chaque fois, d'abord avec une grosse frappe d'Andrés Cubas (36e) à l'entrée de la surface, puis au bout d'une patiente contre-attaque conclue par Zinedine Ferhat (55e).

Mais Nayef Aguerd a inscrit le but de la gagne (72e) pour les Bretons, à la reprise d'un coup franc, poussant le ballon entre les jambes de Reynet. Bourigeaud a scellé la rencontre au bout du temps additionnel (90e+7).

L'équipe de Julien Stéphan, 7 points, dépasse à la différence de buts Lille, vainqueur deux heures plus tôt de Metz (1-0) in extremis.

Au stade Pierre-Mauroy, Luiz Araujo a délivré le Losc (88e) à la conclusion d'une belle action collective. Servi par un centre en retrait de Domagoj Bradaric, le Brésilien entré en jeu peu avant a trompé Alexandre Oukidja et fait craquer le 5-4-1 des Grenats.

- Lancée lensoise -

Un retourné, un renversé. A Lorient, Lens a remporté le duel des promus (3-2) avec un somptueux retourné acrobatique de sa recrue Facundo Medina.

Les Sang et Or, gonflés à bloc après leur victoire sur le Paris SG à Bollaert jeudi, ont encaissé le premier but au Moustoir, par Adrian Grbic (14e), validé après un long recours à l'arbitrage vidéo.

Mais en trois minutes, ils ont repris l'avantage, d'abord par un penalty de Gaël Kakuta (31e) consécutif à une faute de Julien Laporte. Et surtout par le splendide ciseau de Medina (34e), le premier but en L1 du jeune Argentin. Ignatius Ganago, lancé seul vers Paul Nardi, a finalement fait le break (63e), rendant insignifiant le penalty inscrit dans les arrêts de jeu par Yoanne Wissa (90e+3).

Angers s'est imposé à domicile (1-0) contre Reims grâce à son buteur Stéphane Bahoken, servi par une incroyable passe au sol d'Antonin Bobichon (55e). Reims a souffert de l'exclusion de son défenseur Wout Faes pour un pied haut dans la surface (42e), même si le gardien champenois Predrag Rajkovic a arrêté le penalty provoqué par le Belge.

Enfin, Brest engrange ses premiers points avec sa victoire (2-0) à Dijon, qui a fini à 10 et reste désespérément engoncé en bas du classement.