Covid-19 : de nouvelles mesures restrictives à Bordeaux et Marseille

Des usagers du tramway bordelais, portant le masque pour se prémunir contre le Covid-19.
Des usagers du tramway bordelais, portant le masque pour se prémunir contre le Covid-19. © Philippe Lopez, AFP

À la demande de Jean Castex, des préfets de région soumettent lundi à leurs administrés des "mesures complémentaires" pour endiguer la résurgence de l'épidémie à Bordeaux, Marseille.

Publicité

"Tous les signaux sont au rouge, a martelé lundi 14 septembre le directeur du CHU de Bordeaux, Yann Bubien, lors d'une conférence de presse à l'initiative de la préfète de région Nouvelle-Aquitaine et de la Gironde, Fabienne Buccio. Nous avons constaté une augmentation très forte des cas depuis une dizaine de jours, a-t-il poursuivi. Avant de conclure, la situation n‘est pas alarmante mais inquiétante." 

>> À lire : Pr Antoine Flahaut : "Les fêtes familiales sont des vecteurs très préoccupants de la pandémie"

Dans ce contexte, de nouvelles mesures restrictives ont été annoncées par la préfète. Voici les principales d'entre elles :  

• La jauge des rassemblements pour les événements publics ramenée de 5 000 à 1 000 personnes en Gironde, notamment en ce qui les compétitions sportives. S'agissant des matches de rugby de l'Union Bordeaux-Bègles et de football des Girondins de Bordeaux : "les matches pourront avoir lieu mais la jauge sera à 1 000", a insisté la préfète.

• Les Journées du patrimoine sont annulées ainsi que la Fête des voisins, les brocantes et les fêtes foraines. Les soirées dansantes organisées dans les maisons de retraite, au sein de mariages ou de fêtes d'anniversaires, dans les bars sont également temporairement interdites. Les soirées étudiantes sont également proscrites. Les sorties scolaires sont suspendues.  

• Les rassemblements dans les parcs sont limités à 10 personnes maximum et la consommation d'alcool est interdite sur la voie publique.  

• Les manifestations revendicatives ne seront pas autorisées sans protocole sanitaire strict.

• Pour protéger les plus personnes les plus vulnérables, la préfète a également annoncé une limitation des visites dans les Ehpad à deux personnes par semaine et par résident. "En ce qui concerne la vie professionnelle, le cadençage des bus et tramways aux heures de pointe sera renforcé. Les contrôles de l'inspection du travail seront accrus afin d'assurer le respect des gestes barrière en entreprise."

Nouveaux centres de dépistage

Afin de faire appliquer toutes ces mesures, Fabienne Buccio a en outre annoncé le déploiement de gendarmes mobiles et une unité de CRS pour les faire respecter. 

Par ailleurs, de nouveaux centres de dépistage seront ouverts à Bordeaux dès cette semaine, a promis la préfète. Elle souhaite également la mobilisation entière des laboratoires peu sollicités et la poursuite de la formation des infirmières scolaires, des rectorats, des universités, des collectivités et du service départemental d'incendie et de secours (SDIS).  

Ce plan sera "réévalué sous 2 à 3 semaines", a souligné Fabienne Buccio. "S'il faut durcir les méthodes je le ferai, s'il faut les alléger je le ferai", a-t-elle assuré, expliquant qu'"il s'agit de provoquer une prise de conscience" puis de "sanctionner, verbaliser ceux qui ne jouent pas le jeu (...) il faut que nous agissions sur la minorité de 5 % qui est la moins attentive".

>> À lire aussi : Covid-19 en France : craignant une deuxième vague, le gouvernement mise sur une stratégie locale

Restrictions à Marseille

À Marseille, Christophe Mirmand, préfet des Bouches-du-Rhône, a tenu lundi une conférence de presse évoquant des mesures restrictives similaires à son homologue de Gironde.  

• Le port du masque est rendu obligatoire dans 27 communes de 6 h à 2 h.  

• Les grands rendez-vous annuels comme la Fête des voisins, les Journées du patrimoine sont annulés tout comme la foire internationale de Marseille. 

• La fermeture des bars et restaurants entre 0 h 30 et 6 h. La consommation d’alcool debout dans les bars demeure interdite tout comme les consommations partagées comme les pipes à chicha. La vente d’alcool à emporter et sa consommation sur la voie publique est par ailleurs interdite après 20 h.

• La limitation des visites dans les Ehpad est désormais réduite à une visite de deux personnes par jour.  

• Les tests préventifs du personnel soignant sont désormais obligatoires aux retours de congé. 

• Les fêtes étudiantes sont interdites et les sorties scolaires suspendues.  

• Les rassemblements statiques de plus 10 personnes, notamment sur les plages, sont prohibés.  

• Les buvettes dans les enceintes sportives sont également interdites. 

• Le télétravail et les horaires décalés doivent être privilégiés par les entreprises.  

• Enfin, le préfet a annoncé qu'il allait demander "à renforcer le cadencement des bus, tramways et métros, notamment aux heures de pointe", une mesure qui avait notamment été réclamée au cours de l'été par la ville de Marseille.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine