Accéder au contenu principal

Coupe d'Europe de rugby: la jauge "est un désavantage" pour Toulouse, selon Huget

L'ailier du Stade Toulousain Yoann Huget inscrit un essai contre l'ASM Clermont, en finale du Top 14 au Stade de France, le 15 juin 2019
L'ailier du Stade Toulousain Yoann Huget inscrit un essai contre l'ASM Clermont, en finale du Top 14 au Stade de France, le 15 juin 2019 Alain JOCARD AFP/Archives
3 mn
Publicité

Toulouse (AFP)

La concurrence avec le phénomène Cheslin Kolbe, la jauge partielle, son premier quart de finale à domicile... L'ailier du Stade toulousain Yoann Huget s'est confié à l'AFP, à quelques jours du choc en Coupe d'Europe face aux Irlandais de l'Ulster.

"Les conditions d'accueil sont un désavantage pour nous car on aurait aimé que 33.000 personnes poussent derrière nous", a-t-il expliqué.

Q: Vous avez fait votre retour à la compétition face à La Rochelle le week-end dernier (39-23). Dans quel état d'esprit après cette intersaison particulière?

R: "Après sept mois sans jouer, j'ai pris beaucoup de plaisir, forcément. Je n'ai jamais douté que je rejouerai au rugby et le club a fait un travail considérable pour nous entourer du mieux possible. Mais partager l'avant-match, les vestiaires, l'échauffement, oui, tout ça fait beaucoup de bien (il sourit)! Après, on savait que tout ne serait pas parfait sur ce match mais la victoire va nous donner encore un peu plus de confiance pour la suite."

Q: La suite, c'est ce quart-de-finale face à l'Ulster qui n'aura finalement pas lieu au Stadium mais devant une jauge réduite. Quel est votre sentiment ?

R: "C'est mon premier quart à domicile depuis que je joue à Toulouse, donc c'est déjà un évènement pour moi. C'est sûr que les conditions d'accueil sont un désavantage pour nous car on aurait aimé que 33.000 personnes (la capacité maximale du Stadium, NDLR) poussent derrière nous mais on compte sur ceux qui seront au stade dimanche pour faire le maximum de bruit. L'Ulster, on travaille dessus depuis le début du confinement. On ne savait pas trop où on allait en Top 14 donc on s'est concentré sur la Coupe d'Europe. On sait à quoi s'attendre: c'est une équipe qui enchaîne les temps de jeu pour pousser ses adversaires à la faute. Ils ne lâcheront rien... mais nous non plus!"

Q: A titre personnel, comment vivez-vous la concurrence au sein du Stade toulousain, et notamment celle avec le phénomène Cheslin Kolbe qui joue au même poste que vous?

R: "+Ches'+ traîne tout le monde dans son sillage, les jeunes ou les moins jeunes, comme moi (sourire). Il y a toujours eu beaucoup de concurrence sur les ailes au Stade toulousain, que ce soit avec Cédric Heymans, Vincent Clerc ou d'autres... Il y a des périodes où des garçons sont mis plus en avant que d'autres mais ça pousse tous les autres à se remettre en question. Le Stade toulousain a toujours été armé pour gagner des titres et on aura besoin de tout le monde pour aller le plus loin possible dans chaque compétition."

Propos recueillis par Julien Carrère

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.