Accéder au contenu principal

Covid-19 : des mesures de restriction à venir pour Lyon et Nice

Un personnel médical, muni d'un équipement de protection, attend pour effectuer un test de Covid-19, le 11 septembre 2020, sous une tente à Venissieux, près de Lyon.
Un personnel médical, muni d'un équipement de protection, attend pour effectuer un test de Covid-19, le 11 septembre 2020, sous une tente à Venissieux, près de Lyon. © Jeff Pachoud, AFP
|
Vidéo par : FRANCE 2
5 mn

Des mesures de restriction seront décidées localement d'ici samedi pour les villes de Lyon et Nice, où le coronavirus circule à un niveau inquiétant, a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran, jeudi, lors d'une conférence de presse.

Publicité

"L'épidémie de Covid-19 est à nouveau très active dans notre pays" : les mots sont du ministre de la Santé, Olivier Véran, qui a annoncé, jeudi 17 septembre, lors d'une conférence de presse que la situation sanitaire dans les agglomérations de Lyon et Nice va nécessiter "des mesures pour enrayer la circulation du virus dans ces territoires".

"L'évolution des indicateurs épidémiologiques nous conduisent à retenir la même approche pour les villes de Lyon et de Nice qu'à Bordeaux et Marseille", a poursuivi le ministre.

En outre, "si la situation sanitaire ne s'améliore pas" à Marseille et en Guadeloupe, où des mesures ont déjà été adoptées, "il faudra sans doute prendre des mesures encore plus fortes", a prévenu Olivier Véran, citant "la possible fermeture des bars" ou "l'interdiction des rassemblements publics".

Ces annonces répondent à la volonté du gouvernement de ne pas appliquer les mêmes mesures uniformément en France, mais de les "adapter à chaque territoire".

C'est l'un des "quatre piliers" de sa stratégie. Les trois autres sont les gestes barrières (dont le masque), le triptyque "tester, alerter, protéger", et la "protection des personnes âgées et des plus vulnérables".

"De réelles difficultés organisationnelles" pour tester 

Par ailleurs, les professionnels des crèches, qui devaient jusqu'à présent porter le masque uniquement en présence des parents, devront désormais le porter aussi avec les enfants, en vertu d'un nouvel avis du Haut Conseil pour la santé publique sur les questions de transmission d'enfants à enfants et d'enfants à adultes.

"Ces nouveaux éléments vont nous permettre dans les tout prochains jours d'assouplir le protocole sanitaire dans les écoles", a poursuivi Olivier Véran sans autre précision, indiquant que le ministre de l'Education nationale reviendrait sur cette question.

En revanche, il n'a pas annoncé de mesures permettant de réduire les délais trop longs pour faire un test ou en avoir le résultat.

"Nous sommes confrontés à de réelles difficultés organisationnelles", a-t-il concédé.

Plus de 10 500 nouveaux cas de contamination en 24 heures

La France a enregistré, jeudi, un record quotidien de cas de contamination par le coronavirus, avec 10 593 nouveaux cas diagnostiqués en 24 heures, selon les chiffres publiés par Santé Publique France.

Le nombre de nouvelles hospitalisations sur les sept derniers jours s'est élevé à 3 223, contre 2 976 mercredi, et le nombre d'admissions en réanimation à 535, contre 508 la veille.

La France a enregistré 50 nouveaux décès en 24 heures, dont 20 567 en milieu hospitalier, ce qui porte le total de décès à 31 095 depuis le début de l'épidémie en mars dernier.

Méfiance croissante de la population

En plus de ce rebond, le gouvernement doit aussi surmonter la méfiance croissante de la population. Près d'un Français sur deux trouve que l'exécutif ne prend "pas assez de précautions" et 62 % ne lui font "pas confiance" pour lutter contre l'épidémie, selon un sondage Elabe pour BFMTV.

Lors du Conseil de défense de vendredi dernier, "le président a été exigeant sur un certain nombre de points, demandant des résultats", a indiqué à l'AFP une source gouvernementale. "J'ai la confiance du président", a assuré M. Véran, alors que des médias ont assuré que ce dernier l'avait mis sous pression.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.