Accéder au contenu principal
TDF 2020

Tour de France : Kragh Andersen remporte la 19e étape, Roglic toujours en jaune

Soren Kragh Andersen s'était déjà imposé lors de la 14e étape à Lyon.
Soren Kragh Andersen s'était déjà imposé lors de la 14e étape à Lyon. © Anne-Christine Poujoulat, AFP
4 mn

Le coureur danois Soren Kragh Andersen a remporté la 19e étape en solitaire. C'est sa deuxième victoire sur le Tour de France. Le Slovène Primoz Roglic conserve son maillot jaune sans problème à deux jours de l'arrivée à Paris.

Publicité

Et de deux pour Soren Kragh Andersen ! Le coureur de la Sunweb a refait le coup de Lyon en s'extrayant de l'échappée à quelques kilomètres de la conclusion de cette 19e étape pour s'imposer en solitaire à Champagnole. Pas inquiété, Primoz Roglic conserve le maillot jaune avant le contre-la-montre de samedi.

Kragh Andersen s'est extirpé à 15 km de l'arrivée d'un groupe d'une douzaine de coureurs principalement composés de sprinteurs. À l'arrivée, le Slovène Luka Mezgec et le Belge Jasper Stuyven complètent le podium.

Kragh Andersen, 26 ans, vainqueur de Paris-Tours en 2018, a signé son deuxième succès en une semaine après avoir gagné samedi dernier la 14e étape à Lyon, également en solitaire. Et aussi le troisième de l'équipe Sunweb, venu sur le Tour dans le seul objectif de la chasse aux étapes.

L'étape de transition à la sortie des Alpes, en direction de la Franche-Comté, a donné matière, sous la chaleur, à une longue échappée solitaire du Français Rémi Cavagna, un coéquipier du maillot vert Sam Bennett. Parti dès les premières minutes, comme s'il voulait justifier son surnom de "TGV de Clermont-Ferrand", l'Auvergnat a livré un contre-la-montre, avec vent favorable, sur les routes souvent rectilignes de la première partie de l'étape. Il a été contrôlé à distance par l'équipe Bora de Peter Sagan, qui lui a laissé un avantage maximal de 3 minutes, et a été rejoint 115 kilomètres plus loin par un trio de contre-attaquants (Rolland, Cosnefroy, Rowe).

À 40 km de l'arrivée, la course s'est débridée malgré un regroupement général opéré par la formation de Sagan. Un groupe (Naesen, Rowe, Bauer, Mezgec, Van Avermaet, Trentin, Sagan, Bennett, Devenyns, Kragh Andersen, Arndt, Stuyven) s'est formé en deux temps à l'approche des 30 derniers km avant que Soren Kragh Andersen ne leur fausse compagnie...

Un contre-la montre décisif

Du côté de la lutte pour le classement général, c'était une journée tranquille pour le maillot jaune Primoz Roglic, puisque le profil de cette étape rendait improbable une évolution de la situation.

Le Slovène s'élancera donc en jaune et avec une avance de 57 secondes sur son dauphin et compatriote Tadej Pogacar, samedi lors du contre-la-montre qui s'achèvera au sommet de la Planche des Belles Filles. Une marge plus que confortable mais qui laisse un zeste de suspens.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.