Accéder au contenu principal

Masters 1000 de Rome: Djokovic peine pour rallier les demies

4 mn
Publicité

Rome (AFP)

Novak Djokovic, loin d'être encore serein sur terre battue à l'approche de Roland-Garros, a peiné samedi pour rallier les demi-finales du Masters 1000 de Rome, face à Dominik Koepfer, issu des qualifications.

Deux semaines après sa disqualification à l'US Open pour un geste d'humeur, le N.1 mondial, frustré de s'être laissé entraîné dans un match compliqué, n'a pu contenir son agacement par instants. Une raquette lancée violemment au sol en a fait les frais dans le deuxième set.

"Laissez-moi vous dire que ce n'est pas la première, ni la dernière raquette que je vais casser dans ma carrière", a-t-il répondu en conférence de presse au sujet de cet épisode.

"Ce n'est évidemment pas le meilleur message, en particulier pour les jeunes joueurs qui me regardent, je n'encourage évidemment pas ça (...) mais quand ça arrive, ça arrive", a-t-il ajouté, se blâmant de s'être "mis en position de devoir disputer un troisième set" face à Koepfer, 97e mondial.

Après avoir déjà dû s'employer en huitièmes face à son compatriote Filip Krajinovic, il a bataillé plus de deux heures (6-3, 4-6, 6-3) face à un joueur qui disputait son septième match en huit jours (qualifications comprises).

- Du public dimanche -

A un peu plus d'une semaine de Roland-Garros, "Nole" n'a pas encore retrouvé ses automatismes sur la terre battue au sortir de la tournée américaine sur dur. On l'a vu faire quelques fautes directes inhabituelles et perdre à quatre reprises sa mise en jeu.

Relancé par les erreurs du Serbe après un début de match en sens unique, Koepfer n'a ensuite plus rien lâché, poussant Djoko dans ses retranchements.

Ce qui n'a pas empêché le N.1 mondial de rallier pour la 11e fois les demi-finales à Rome (pour 4 titres), en saluant comme toujours les tribunes vides du Foro Italico après sa victoire.

En demi-finale, dimanche, devant le millier de spectateurs qui, pour la première fois, va être autorisé dans les gradins, il devra toutefois faire preuve de davantage de régularité face au Norvégien Casper Ruud, 34e mondial.

Ruud, premier Norvégien à atteindre une demi-finale d'un Masters 1000, a sorti le dernier représentant italien Matteo Berrettini (4-6, 6-3, 7-6), qui l'avait pourtant battu il y a deux semaines à l'US Open.

Rafael Nadal, qui lui n'a pas de problème à retrouver ses marques sur la terre battue au vu de ses prestations cette semaine, dispute son quart de finale en soirée face à l'Argentin Diego Schwartzman (tête de série N.8), un joueur que l'Espagnol maîtrise bien (9 victoires en 9 confrontations à ce jour).

- Halep ambitieuse -

Nadal est en quête de son 10e titre romain, avant de viser à Roland-Garros un 20e titre en Grand Chelem pour rejoindre Roger Federer.

Chez les dames, Simona Halep se contenterait elle d'un premier titre en Italie, après deux finales perdues en 2017 et 2018.

Qualifiée pour sa cinquième demi-finale romaine, sur abandon de la Kazakhe Yulia Putintseva, la tête de série N.1 a affiché ses ambitions: "Je veux vraiment gagner ce tournoi".

Histoire aussi de prolonger sa belle série en cours de douze victoires consécutives, qui avait débuté avant l'interruption des compétitions pour cause de coronavirus avec un titre à Dubaï en février et s'est poursuivie depuis avec son titre à Prague en août et ses trois victoires cette semaine.

La Roumaine n'avait pas participé aux tournois sur dur de New York afin notamment de mieux préparer Roland-Garros.

Elle aura néanmoins fort à faire en demi-finale face à l'Espagnole Garbine Muguruza (N.9), qui a réussi à stopper en trois manches la tornade Victoria Arazenka. Les 2h20 de match ont été de trop pour la Bélarusse après son intense tournée américaine (victoire au Masters 1000 de Cincinatti et finale perdue à l'US Open contre Naomi Osaka).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.