Accéder au contenu principal

Jeune, surprenante et compétitive: la Slovénie à l'image de Pogacar

4 mn
Publicité

Paris (AFP)

Deux millions d'habitants mais un sacré palmarès: le sacre attendu de Tadej Pogacar devant son compatriote Primoz Roglic, dimanche dans le Tour de France, est un nouveau triomphe sportif pour la Slovénie, qui brille de plus en plus sur des terrains variés.

Indépendante depuis 1991, la petite république alpine n'a remporté que 7 médailles d'or en tout aux JO. Mais le rythme de ses succès s'accélère ces dernières années.

. 1992: Cop, le pionnier

Indépendante depuis un an seulement, la Slovénie fait son apparition sur la scène sportive internationale en 1992 à l'occasion des JO d'Albertville puis de Barcelone. Une soixantaine d'athlètes hiver et été confondus pour deux médailles - de bronze - obtenues en aviron, la première grâce au deux sans barreur d'Iztok Cop et Denis Zvegelj.

Passé au deux de couple avec Luka Spik, Cop offre le premier titre olympique au pays huit ans plus tard (2000). A Sydney, le tireur Rajmond Debevec se pare lui aussi d'or.

Infatigables, Cop et Spik complètent leur collection de métaux avec l'argent en 2004 à Athènes et le bronze en... 2012 à Londres, 20 ans après la première breloque de Cop, quadruple médaillé à 40 ans.

Depuis Sydney, la Slovénie a récolté entre 4 et 5 médailles à chaque édition estivale grâce à six disciplines de prédilection: l'aviron évidemment (5 podiums en tout), le judo (5, uniquement grâce aux femmes), l'athlétisme (4 médailles dont l'or pour le lanceur de marteau Primoz Kozmus), le tir (3 pour le seul Debevec), la voile (3 pour le seul Vasilij Zbogar) et le canoë-kayak (2).

. 2001-2004: le handball décolle

Plutôt à la marge dans les succès yougoslaves, le hand slovène sort de l'ombre des grands frères serbe et croate au début des années 2000. Chez les filles, le Krim Ljubljana truste 5 finales de Ligue des champions pour deux titres (2001 et 2003).

La consécration chez les hommes arrive dans la foulée pour Celje, sacré champion d'Europe en 2004. La même année, à domicile, la sélection masculine atteint la finale de l'Euro face à l'Allemagne (défaite 30-25).

Depuis, la Slovénie tire régulièrement son épingle du jeu: demi-finaliste des Mondiaux 2013 et 2017, elle a de nouveau atteint le dernier carré fin janvier à l'Euro, battue de peu par l'Espagne (34-32), futur vainqueur.

. 2014: le triomphe de Maze

Contrée vallonnée et montagneuse, la Slovénie brille pourtant plus aux JO d'été qu'à ceux d'hiver: si Peter Prevc figure parmi les meilleurs sauteurs à ski de la dernière décennie, seule la skieuse Tina Maze lui a offert l'or olympique, en 2014 à Sotchi (descente et slalom géant).

Quatre médailles olympiques (2 d'or, 2 d'argent), autant de titres aux championnats du monde, le classement général de la Coupe du monde en 2013 plus 3 petits globes de cristal la même année, 81 podiums dont 26 victoires sur ce circuit: la grande rivale de Lindsey Vonn compte assurément le plus beau palmarès du sport slovène.

. 2018: la NBA se met au slovène

Et si Goran Dragic marchait dans les pas de la skieuse? Le MVP de l'Euro 2017, qui a fait triompher la Slovénie en finale face au rival serbe (93-85) après un parcours parfait et des démonstrations face à la France (+17) et l'Espagne (+20), est en lice pour remporter le titre en NBA avec Miami.

A 34 ans, le meneur, All-Star en 2018, a l'adresse et l'expérience pour rejoindre Rasho Nesterovic, champion 2005 avec San Antonio. Sinon, ce sera peut-être pour le Maverick Luka Doncic, champion d'Europe 2018 avec le Real Madrid. L'autre All-Star slovène (2020) collectionne les records individuels depuis son arrivée à Dallas en 2018.

Le basket slovène vit son âge d'or, le volley aussi? Finaliste surprise de l'Euro en 2015, la Slovénie n'a plus surpris personne en remettant cela en 2019, terrassant Bulgarie, Russie, Pologne avant de céder en finale face à la Serbie. Il va falloir s'y habituer.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.