Tour de France: le feu d'artifice final pour Sam Bennett

Paris (AFP) –

Publicité

Feu d'artifice au crépuscule: l'Irlandais Sam Bennett, maillot vert, a dominé le sprint de la 21e et dernière étape du Tour de France, dimanche sur les Champs-Elysées, pour son deuxième succès depuis le départ de la Grande boucle.

Le champion d'Irlande (29 ans) a mené un sprint magistral pour s'imposer devant le champion du monde, le Danois Mads Pedersen, et son prédécesseur au palmarès du classement par points, le Slovaque Peter Sagan.

Bennett s'est calé dans la roue de Pedersen à l'entrée de la ligne droite finale. Il a déboîté ensuite du sillage du Belge Jasper Stuyven, qui emmenait le sprint pour le Danois, et a gagné sans coup férir pour enlever son premier triomphe sur les Champs-Elysées.

"Tout le monde m'avait dit de ne pas sortir trop tôt. Au dernier virage, ça s'est ouvert", a jubilé l'Irlandais de l'équipe Deceuninck, déjà vainqueur de la 10e étape à Saint-Martin-de-Ré (Charente-Maritime).

Le vainqueur de l'année passée, l'Australien Caleb Ewan, est resté enfermé, sans pouvoir se mêler à la lutte pour la victoire (7e), derrière le Belge Wout van Aert (6e), lui aussi dominé.

Dans cette étape de 122 kilomètres, le peloton, qui a défilé dans l'ouest parisien à partir de Mantes-la-Jolie, est resté calme jusqu'au premier passage sur la ligne à 54 kilomètres de l'arrivée.

Quatre coureurs (Périchon, Schachmann, Swift, Van Avermaet) ont pris les devants à l'approche du sprint intermédiaire qui a permis à Bennett d'assurer son maillot vert. Mais le quatuor est resté muselé, à moins de 20 secondes, par les équipiers des sprinteurs jusqu'à la jonction opérée entre le peloton et le dernier repris, le champion d'Allemagne Maximilian Schachmann, à moins de quatre kilomètres de l'arrivée.