Accéder au contenu principal

Covid-19 en France : le protocole sanitaire allégé dans les écoles dès mardi

Une enseignante, portant un masque protecteur, dans sa classe de l'école primaire Les Magnolias lors de sa réouverture à Nice, le 1er septembre 2020.
Une enseignante, portant un masque protecteur, dans sa classe de l'école primaire Les Magnolias lors de sa réouverture à Nice, le 1er septembre 2020. © Eric Gaillard, Reuters
3 mn

Le ministère français de l'Éducation a annoncé, dimanche, l'assouplissement des règles concernant les cas contacts de Covid-19. Il en faudra désormais au moins trois pour décider de la fermeture d'une classe, voire une école maternelle ou élémentaire à partir de mardi. 

Publicité

Les règles du Covid-19 dans les écoles françaises changent. À partir de mardi, il faudra au moins trois cas contacts dans une classe de maternelle ou de primaire pour faire fermer la classe, voire l’école. Lorsqu'un enfant sera testé positif, sa classe pourra "continuer de se tenir normalement pour les autres élèves, qui ne sont plus considérés comme cas contacts", a annoncé, dimanche 20 septembre, le ministère de l'Éducation dans un communiqué.

Des enfants peu actifs dans la transmission

Jusqu'à présent, si un élève était considéré comme "cas contact", il ne pouvait revenir à l'école que si un test, réalisé sept jours après le dernier contact avec le cas confirmé, était négatif. "Le protocole d'identification des personnes cas contacts, leur isolement éventuel, la fermeture possible de classes, voire d'écoles, sera toutefois appliqué lorsqu'il y aura au moins trois cas confirmés dans la même classe" venant de différentes familles, poursuit le ministère.

Par ailleurs, un enseignant de maternelle ou de primaire portant un masque et ayant côtoyé un élève non-masqué positif au Covid-19 ne sera plus considéré comme un cas contact et ne sera plus invité à s'isoler, précise-t-il.

>> À lire : Deux élèves sur trois dans le monde ne retrouveront pas l'école

"Les enfants peu actifs dans la transmission"

Ces nouvelles règles s'appuient, précise le ministère, sur un avis du Haut Conseil pour la santé publique (HSCP) daté de jeudi, selon lequel "les enfants sont peu à risque de forme grave et peu actifs dans la transmission du SARS-CoV-2".

Ces évolutions avaient été esquissées en fin de semaine par le ministre de la Santé, Olivier Véran. Elles visent à faire baisser les fermetures de classe pour cause de Covid-19.

Selon les derniers chiffres officiels, 89 établissements scolaires - publics et privés sous contrat - sont actuellement fermés en France en raison de cas de contamination par le coronavirus (sur un total de 61 500), dont 76 écoles.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.