Accéder au contenu principal

Mali : Bah Ndaw, ancien ministre de la Défense, désigné président de transition

L'ancien ministre de la Défense Bah Ndaw a été nommé président du Mali par intérim, lundi 21 septembre.
L'ancien ministre de la Défense Bah Ndaw a été nommé président du Mali par intérim, lundi 21 septembre. © Capture d'écran France 24
9 mn

Un nouveau dirigeant pour le Mali. Un mois après le coup d'État, l'ancien ministre de la Défense Bah Ndaw a été désigné, lundi, par un comité mis en place par la junte au pouvoir. Le colonel Assimi Goïta, chef de la junte, a, quant à lui, été désigné vice-président.

Publicité

L'ancien ministre de la Défense Bah Ndaw a été nommé, lundi 21 septembre, président du Mali par intérim, a rapporté la télévision nationale. Le colonel Assimi Goïta, le chef de la junte qui s'est emparée du pouvoir au mois d'août, a, quant à lui, été désigné vice-président.

La junte militaire, qui a renversé Ibrahim Boubacar Keïta, souhaitait que le gouvernement de transition à venir soit dirigé par les militaires, quand le M5-RFP (Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces patriotiques) et les dirigeants africains de la région demandaient que la tâche soit confiée à des civils.

Des éléments de l'armée malienne se sont emparés du pouvoir le 18 août dernier, ont mis à l'arrêt le président Ibrahim Boubacar Keita et plusieurs membres du gouvernement, afin, selon eux, de mettre fin aux turbulences politiques dans le pays.

FR NW PKG MALI NOUVEAU PRESIDENT
01:16

La fin des sanctions ?

On ignore si le choix de ce colonel satisfera aux exigences des membres de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), qui a menacé la semaine dernière de prendre des sanctions et d'imposer un embargo total sur le Mali si celles-ci n'étaient pas respectées.

FR NW GRAB MALI IBRAHIM MAIGA
02:24

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat au siège de l'organisation africaine. Kaou N'Djim, porte-parole de l'influent imam Mahmoud Dicko qui fut l'un des chefs de file de la contestation politique préalable au putsch du mois dernier, s'est pour sa part félicité de ce choix. "Bah est une personnalité intègre. Il n'a jamais été impliqué dans des affaires de corruption financière", a-t-il déclaré à Reuters.

Bah Ndaw et le colonel Assimi Goïta ont été nommés par un collège de 17 électeurs, choisis par la junte, pour superviser la transition censée aboutir dans 18 mois à de nouvelles élections.

La prestation de serment aura lieu vendredi, a précisé le colonel Goïta.

Bah Ndaw a été ministre de la Défense sous la présidence d'Ibrahim Boubacar Keïta. Il fut aussi aide de camp du général Moussa Traoré, ex-dirigeant militaire du pays.

La Cédéao et des partenaires du Mali, comme la France, s'inquiètent d'un surcroît d'instabilité propageant encore davantage à travers le Sahel le jihadisme et les violences intercommunautaires auxquelles le pays est en proie.

Avec AFP et Reuters

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.