REPORTAGE

Covid-19 : au Brésil, dans les quartiers pauvres, les habitants souffrent de séquelles

Mônica Cirne Albuquerque, kinésithérapeute interviewée par France 24, voit défiler de nombreux patients au Brésil qui présentent des séquelles du Covid-19.
Mônica Cirne Albuquerque, kinésithérapeute interviewée par France 24, voit défiler de nombreux patients au Brésil qui présentent des séquelles du Covid-19. © Capture d'écran France 24

Au Brésil, Mônica Cirne Albuquerque, kinésithérapeute, soigne gratuitement les habitants de la banlieue pauvre de Rio de Janeiro, Alemão. La spécialiste voit défiler de nombreux patients avec des séquelles du Covid-19, pour qui elle représente le seul accès à la médecine. Reportage.

Publicité

Au Brésil, deuxième pays au monde comptant le plus grand nombre de victimes du Covid-19, de nombreux habitants des quartiers pauvres n’ont pas pu se faire diagnostiquer, faute de tests disponibles. Résultat : nombre d'entre eux ont pu être atteints par le virus sans le savoir, et souffrent désormais de graves séquelles. 

Interviewée par France 24, Mônica Cirne Albuquerque, kinésithérapeute, soigne gratuitement les habitants de la banlieue nord de Rio, Alemão. Les symptômes varient d'un patient à l'autre. "De la fatigue musculaire, de la faiblesse, des difficultés respiratoires...", précise-t-elle. Plus de cent patients présentant ce type de séquelles attendent d’être soignés.

"Personne ne parle des séquelles du Covid. J’étudie cela depuis le mois de mars. Je savais déjà que cela allait nous tomber dessus. Personne ne rentre dans les favelas, personne ne s’en occupe", déplore la spécialiste. 

>> À lire aussi : Covid-19 : le cap des quatre millions de cas franchi au Brésil, mais les décès sont en baisse

Les habitants de la favela d'Alemão peuvent se faire tester gratuitement depuis une semaine. Pour l’instant, un quart des résultats sont positifs.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine