Challenge européen: l'UBB et Toulon fomentent le Brexit

Paris (AFP) –

Publicité

Bouter les Anglais hors d'Europe: Bordeaux-Bègles, vendredi à Bristol contre les Bears, et Toulon, samedi à domicile devant les Tigres de Leicester, jouent une place en finale de Challenge européen.

Pour la troisième fois de l'histoire (2000, 2017 et 2019), le dernier carré opposera donc deux équipes anglaises à deux équipes de Top 14: en 2019, c'est Clermont qui avait dominé La Rochelle en finale (36-16).

Il y a d'ailleurs eu six finales 100% françaises dans la compétition (1997, 1998, 1999, 2000, 2012 et 2019). Rebelotte après une pause de quelques mois due à la pandémie ?

. Pour l'UBB, la demie passe par Semi

Du côté de l'UBB, la tâche sera compliquée sur le terrain des Bears. Et pas uniquement parce que les Bordo-Béglais retrouveront Semi Radradra, leur dynamiteur fidjien de la saison dernière.

"On ne joue pas Radradra, on joue Bristol !", a tempéré le manager girondin Christophe Urios. "C'est un joueur à museler. Mais j'ai ma petite idée !"

Les deux équipes ne se sont affrontées qu'à deux reprises en Challenge: c'était en 1999 et, à l'époque, Bordeaux-Bègles et Bristol avaient chacun remporté leur match à domicile (victoire 27-19 des Bears, 28-14 de l'UBB). "La demi-finale à Bristol va être un test immense pour nous", a admis le capitaine Jefferson Poirot, qui rêve de guider Bordeaux-Bègles vers la première finale européenne de son histoire.

. Toulon pour une première ?

Après avoir sorti les Scarlets (11-6) en quarts, le RCT, meilleure équipe de la saison en Challenge, reçoit donc les Tigers. Avec une jauge à 5.000 personnes à Mayol, a annoncé le club varois.

Les coéquipiers de Charles Ollivon sont la seule équipe invaincue de la compétition et ont démontré leurs ambitions en jouant le coup à fond dès le départ: avec sept victoires de rang, des succès spectaculaires (50-6 contre Bayonne en poule, notamment), 26 essais mais aussi --et surtout-- beaucoup de solidité.

Toulon affiche ainsi le meilleur taux de plaquages réussis (88%) et seuls les Cardiff Blues (14,8) ont manqué en moyenne moins de plaquages par match que le club français (16,3).

Dans le camp d'en face, avec des joueurs tels que Dan Cole, Ellis Genge, Ben Youngs, Manu Tuilagi, Jonny May ou George Ford, les Anglais ont néanmoins des arguments à faire valoir.

"C'est une opportunité fantastique. L'Europe est très importante pour nous, pour le club, pour les joueurs", a souligné Tom Youngs, capitaine des Tigers jamais encore titrés en Challenge après deux succès en Coupe d'Europe (2001, 2002).

Finaliste du Challenge à deux reprises, en 2010 et 2012, Toulon, lui, est "prêt à écrire une nouvelle page de l'histoire du club".

Programme des demi-finales du Challenge européen:

Vendredi

(20h45) Bristol - Bordeaux-Bègles

Samedi

(21h00) Toulon - Leicester

Finale le week-end des 16, 17 et 18 octobre