Mondiaux de cyclisme: van der Breggen "reine" de la saison

Imola (Italie) (AFP) –

Publicité

Reine d'un jour et d'une saison, la Néerlandaise Anna van der Breggen s'est offert la course féminine des championnats du monde de cyclisme, samedi, sur le circuit italien d'Imola, deux jours après avoir conquis le titre du contre-la-montre.

La Néerlandaise, qui est âgée de 30 ans, est la première à réaliser ce doublé la même année depuis la Française Jeannie Longo en 1995, sur le plateau de Duitama en Colombie.

Championne olympique en titre, van der Breggen a poursuivi la main-mise des Pays-Bas sur le cyclisme féminin. Un quatrième titre en quatre ans et une "stat" impressionnante: depuis 2006, les "Oranje" ont terminé à chaque fois, sauf en 2010, à l'une des deux premières places !

A Imola, +VDB+ s'est satisfaite d'un écart moins abyssal qu'en 2018 lorsqu'elle s'était imposée sur le difficile circuit autrichien d'Innsbrück (3 min 42 sec). Sur la ligne, elle a devancé de 1 min 20 sec sa compatriote Annemiek van Vleuten, victorieuse l'an dernier, et l'Italienne Elisa Longo Borghini.

La course, longue de 143 kilomètres, s'est dénouée dans la partie la plus raide de Gallisterna, la seconde côte du parcours, à 40 kilomètres de l'arrivée, après une première sélection opérée par van Vleuten.

- "Un vrai combat" -

C'est là que van der Breggen a fait la différence, tout comme Longo Borghini et van Vleuten au tour suivant, le cinquième et dernier. Par la suite, la Néerlandaise a contrôlé son effort pour s'adjuger sa cinquième victoire depuis la reprise des compétitions.

Depuis son titre national acquis le 22 août, la jeune femme, qui a suivi des études d'infirmière avant de passer "pro" en 2012, a enchaîné les succès: contre-la-montre des championnats d'Europe, classement général du Giro et doublé au Mondial, le sommet de la saison.

"Incroyable !", s'est exclamée la lauréate, félicitée de toutes parts après l'arrivée. "Cela a été difficile dès le début, un vrai combat. Je me sentais très bien dans l'avant-dernier tour. Nous avons parlé et nous avons décidé de durcir la course. La tactique a fonctionné".

Le triomphe néerlandais a été complété par l'argent décroché in-extremis par van Vleuten, au bénéfice de la photo-finish. La Néerlandaise, qui courait avec une protection au poignet gauche fracturé voici neuf jours à peine dans une chute au Giro, a devancé de justesse Longo Borghini, déjà en bronze en 2012.

Marianne Vos, la championne emblématique du cyclisme néerlandais, a réglé le premier groupe de poursuite pour la quatrième place. Mais à plus de deux minutes de van der Breggen, intouchable dans les collines ensoleillées de Romagne.