Accéder au contenu principal

NHL: Mis en échec l'an passé, Tampa Bay remporte enfin sa deuxième Coupe Stanley

Tampa Bay forward Brayden Point celebrates after scoring a goal in the Lightning's 2-0 win over the Dallas Stars to claim their second Stanley Cup crown in franchise history
Tampa Bay forward Brayden Point celebrates after scoring a goal in the Lightning's 2-0 win over the Dallas Stars to claim their second Stanley Cup crown in franchise history BRUCE BENNETT GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP
4 mn
Publicité

Edmonton (Canada) (AFP)

L'humiliation subie l'an passée au 1er tour des play-offs est oubliée: Tampa Bay a enfin assumé jusqu'au bout son statut de favori, en remportant pour la deuxième fois de son histoire la Coupe Stanley, aux dépens de Dallas (4-2), lundi à Edmonton.

Le Lightning, déjà sacré en 2004 et finaliste malheureux en 2015, a décroché le quatrième succès décisif au dépens des Stars 2 à 0, au terme du 6e match de la finale de la Ligue nord-américaine de hockey sur glace (NHL).

Cet épilogue est venu boucler une saison chamboulée par la pandémie de coronavirus, qui en a forcé l'interruption pendant plus de quatre mois. A l'instar de la NBA qui finit actuellement sa saison de basket chez Disney World, la NHL a réussi à reprendre la sienne à huis clos, dans deux bulles hermétiques au Covid-19, à Edmonton et à Toronto. Un succès dans la mesure où aucun cas positif n'a été déploré durant les deux de compétition.

Et au bout de ces play-offs improvisés selon une nouvelle formule pour permettre à un maximum d'équipes d'y prendre part, 24 en l'occurrence, c'est le Lightning qui a fini par soulever l'imposante Coupe Stanley.

Une belle revanche pour cette franchise, qui l'an passé avait dans un premier égalé le record du nombre de victoires (62) en saison régulière, jusqu'alors seulement détenu par les Detroit Red Wings, avant de se faire sans gloire dès le 1er tour des play-offs, balayée par Columbus.

Les Blue Jackets se sont à nouveau dressés au même stade devant le Lightning, qui s'est vengé en se qualifiant (4-1), avant d'écarter Boston (4-1) en demi-finale, puis les New York Islanders (4-2) en finale de conférence Est.

- Hedman MVP -

Ayant une nouvelle fois la faveur des pronostics face à Dallas, Tampa Bay n'a pas gambergé malgré une sèche défaite inaugurale (4-1), répondant par trois victoires consécutives (3-2, 5-2, 5-4 a.p.), avant de céder le 5e match (3-2) après double prolongation.

Cela n'a fait que retarder son sacre. Car pendant les deux-tiers de ce match N.6, il a largement dominé les débats, trouvant donc la faille à deux reprises.

Brayden Point a ouvert le score pour le Lightning, reprenant au rebond sa première tentative repoussée, au milieu du premier tiers-temps.

"J'ai seulement tenté d'aider l'équipe du mieux que je pouvais. Je ne pourrais pas être plus fier de notre groupe. Nous avons bataillé tellement fort, et ç'a nécessité les efforts de tout le monde", a déclaré le buteur.

Blake Coleman a doublé la marque après 7 minutes au deuxième tiers temps d'une frappe puissante passée sous le corps du gardien.

Les Stars se sont bien jetés sur le but de Tampa Bay lors de la dernière période, mais le mur de Tampa Bay a été infranchissable, Andrei Vasilevskiy repoussant 19 tirs, quand ce n'était pas ses défenseurs qui se faisaient remparts à la limite du sacrifice corporel, à l'image de Victor Hedman.

Auteur de 10 buts et 13 passes en 26 rencontres, ce dernier a été désigné MVP des play-offs, tandis que le patron de la NHL Gary Bettman felicitait les champions d'une saison bien à part.

"Les épreuves que vous avez surmontées pour soulever ce trophée sont incroyables. Encore plus cette année. Cette conquête de la Coupe Stanley restera dans les livres d'histoire comme l'une des plus difficiles de tous les temps. Vous devriez tous être incroyablement fiers. C'est un énorme accomplissement", a-t-il dit.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.